Connect with us

Societé

Ouverture à Conakry d’un atelier pour la validation de la stratégie nationale de prévention des conflits

Piloté par le Ministère de citoyenneté et de l’unité nationale, l’atelier de validation de la stratégie nationale de prévention de conflits a démarré ce mardi 13 novembre à Conakry.

Les cadres de ce ministère accompagnés par le programme des nations unies pour le développement  (PNUD) vont pendant deux jours se concerter pour trouver une synthèse au document envie d’une meilleure prévention des conflits en Guinée.

Le secrétaire général du ministère de la citoyenneté qui a présidé cette cérémonie d’ouverture, a tenu a préciser le bien fondé du document qui découlera des travaux de l’atelier. Pour Alhousény Thiam, ce document sera d’un rapport appréciable.

« Nous sommes convaincus que ce document sera d’un apport appréciable dans la prévention et l’atténuation des conflits et dans le maintien de la paix dans notre pays. Au cours des années passées, la Guinée fut confrontée aux défis de la paix, de la démocratie et de la cohésion nationale. Mis à part entre autre, la multiplication des conflits de tout genre entraînant la perte en vie humaine, d’important dégâts matériels, détérioration des relations sociales et la fragilisation du tissu social. Aussi, ces conflits menacent la paix et affectent profondément le processus de développement économique et social de la Guinée. L’élaboration de cette stratégie nationale est une action qui a été précédée par deux exercices importants. Il s’agit de la revue de la littérature sur la situation des conflits et complétée en Guinée par l’évaluation des infrastructures de paix existantes à travers le pays et l’analyse participative de la situation des conflits en Guinée, effectuée au cours d’un atelier organisé du 19 au 21 juillet 2017 à Conakry », a dit le secrétaire général du département dirigé par Gassama Diaby.

La Guinée qui s’est fixée à l’horizon 2040, d’être un pays émergent et prospère doit se doter d’une politique de prévention des conflits et de la préservation de la paix. Pour  le directeur pays du programme PNUD en Guinée, la réalisation de cette ambition n’est possible que dans un climat de paix.

« La République de Guinée dans sa vision prospective s’est fixée pour objectif de bâtir à l’horizon 2040, un pays émergent et prospère, maitre de son destin, assurant un niveau élevé de bien être à ses populations, garantissant l’avenir des générations futures. La réalisation de cette ambition légitime ne sera possible que dans la paix, l’unité nationale et la cohésion sociale. C’est dans cette perspective que le département de l’unité nationale a lancé en juillet 2017 avec plusieurs départements ministériels, un exercice inclusif d’analyse des risques de conflits pour identifier les causes profondes des maux qui minent la société guinéenne et ses diverses manifestations. Ce processus a permis un travail participatif qui s’est déroulé pendant plusieurs mois et a abouti à l’élaboration de cette stratégie contenue de La présente réunion », a expliqué Edward Koidjo .

 

 

 

 

A  noter que cet atelier sera clôturé ce mercredi et le document qui en découlera servira de base à une politique nationale de prévention de conflits en Guinée.

Thierno Sadou Diallo

(00224) 626 65 65 39

Continuer la lecture
Cliquer ici pour Commenter

Laisser un commentaire

Suivez-moi sur Facebook

Suivez-moi sur Twitter