Ouverture des classes: faible affluence au lycée AST, 117 élèves présents sur 1024 (Proviseur)

Conforment au communiqué du Ministère de l’Enseignement Pré-universitaire et de l’Alphabétisation (MEPU-A), les cours ont repris ce mardi 04 octobre sur toute l’étendue du territoire national.
Au lycée Ahmed Sékou Touré (AST), l’ex lycée Aviation, situé dans la commune de Matoto, l’affluence des élèves reste à désirer. Si professeurs et encadreurs ont tous répondu présents, les apprenants ont brillé par leur absence. Sur 1024 élèves programmés, seulement 117 étaient présents en ce jour inaugural.

Trouvé dans son bureau, Sidiki Kouyaté, proviseur du lycée AST a lors de son intervention déploré cette situation que connaissent les écoles guinéennes depuis plusieurs années.

Sidiki Kouyaté, proviseur du lycée AST


« Conforment au communiqué du MEPU-A, les élèves ont effectué le déplacement même si le nombre n’est pas élevé, parce que lorsqu’on a fait les statistiques, nous avons 117 élèves sur 1024 programmés. Tous les 18 professeurs ont répondu présents. Les encadreurs aussi sont là. Les 117 élèves sont entrain de suivre les cours de façon régulière », a indiqué Sidiki Kouyaté avant d’ajouter : « Il faut qu’on change, les gens ça fait belles lurettes que les gens ne respectent jamais le premier jour de la rentrée des classes alors que l’année scolaire commence aujourd’hui. Pour ceux là qui ont tiré les leçons du passé doivent pouvoir se remettre en question pour pouvoir changer ce comportement qui n’honore pas notre système éducatif. Parce que, quand on parle du système, c’est bien sûr le département, les encadreurs, les enseignants, les parents d’élèves et ensuite ce sont les élèves. Dès qu’on fixe la rentrée, chaque parent doit prendre toutes les dispositions pour que son enfant soit présent le premier jour de l’ouverture. C’est ce qui nous manque en Guinée », a-t-il déploré.

Poursuivant, le proviseur du lycée AST a invité les élèves et leurs parents à changer : « Il faut que les gens essayent de changer, je crois que certains vont accuser le problème de tenue, de cahiers ou autres choses. Chez nous, tout le monde peut venir, un élève qui veut étudier, il a son ancienne tenue qu’il peut porter aujourd’hui pour venir à l’école avec ses cahiers d’ici que sa nouvelle tenue ne soit prête. Voici un élève qui est soucieux, voici un parent qui est soucieux et c’est ce que nous demandons aux parents d’élèves. Ne serait-ce qu’avec un seul cahier, un élève peut suivre les premiers cours. L’année scolaire c’est partie, les professeurs ont donné les premiers cours, ceux qui trainent les pas, qu’ils revoient leurs copies pour aller dans leurs écoles respectives ».

Mamadou Yaya Barry

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.