Ouverture du dialogue inter-guinéen : « ceux qui sont absents ont tort… » (Bah Oury)

Présent à la cérémonie d’ouverture officielle des travaux du cadre de dialogue inter-guinéen ce jeudi 24 novembre, Bah Oury a invité les acteurs politiques y compris les absents à venir au tour de la table pour discuter la vie de la nation.

« Ceux qui sont absents ont tort. Ils risquent de passer à côté de l’histoire du pays. Ils risquent encore de sacrifier leurs partis politiques. C’est un début de processus. La transition en elle-même est une tâche extrêmement complexe surtout dans un pays comme la Guinée », dira-t-il.

Poursuivant, il a tenu à mentionner : « En plus, ce qui est un grand avantage aujourd’hui, il y a eu un accord entre la Guinée et la CEDEAO qui fixe la durée de la transition à deux ans. Donc de ce point de vue, la Guinée et la communauté régionale se sont entendues sur le chronogramme. Il nous appartient en tant qu’acteurs politiques guinéens d’aller au fond des choses pour  passer en revue les différentes étapes et de décliner les grandes orientations susceptibles de faciliter le travail qui va être accompli soit par le Conseil National de la Transition (CNT) soit par le ministère de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation pour le retour à l’ordre constitutionnel. »

Youssouf Keita        

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.