Le voyage sans retour de Papa Kouyaté et de Nanette Sokambi (Par Ibrahima Diallo)

Print Friendly, PDF & Email

La mort, cette épée de Damoclès qui plane sur toutes les têtes, vient de frapper encore dans le cercle restreint du président du groupe GBM, Antonio Souaré, alors que nos larmes coulaient encore suite au rappel à Dieu de nos regrettés Mamy Souaré jeune frère du président Souaré, Abdoul Karim Bangoura BAK et commissaire Yaya Camara tous deux conseillers du président Souaré, Cheick Dem son conseiller financier, Papa Kouyaté le lundi 10 août 2020 à Conakry, celui qui était ami et frère de plus de 50 ans du Président Antonio Souaré.

Ainsi en a décidé l’Eternel. Nous avons perdu le mardi 11 août 2020 à Abidjan en Côte d’Ivoire, la Centrafricaine Nanette Claudia Sokambi qui était Directrice de Marketing et Sponsoring du groupe GBM.

Tous les deux étaient très proches du président Antonio Souaré. Tous deux lui étaient très chers. Tous deux lui ont été fidèles et loyaux. Leur rappel à Dieu laisse un grand vide dans la vie du patron du groupe GBM.

Ainsi en a décidé l’Eternel. Que la volonté de Dieu soit faite ! Amen. Que leurs âmes reposent en paix !

Ensemble prions pour que le Miséricordieux continue d’aider le président Antonio Souaré et ses collaborateurs à trouver dans les messages de condoléances qui leur parviennent de tous les horizons de la planète tout le réconfort moral en ces moments difficiles.

La volonté du Tout-Puissant est insondable, et nul ne peut résister à celle-ci, nous enseigne la religion. C’est Dieu qui prête vie et c’est Dieu qui la reprend quand il le veut et comme il le veut. Papa Kouyaté, l’artiste du devoir, rejoindra sa dernière demeure jeudi 13 août 2020 après la prière funèbre et les derniers hommages de la nation au grand homme d’art et de culture qu’il a été et l’excellent ambassadeur du rythme guinéen sur la scène musicale planétaire qu’il fût.

Oui, ainsi va la vie ! Comme le rythme de la vie, il est venu et a vécu dans ce monde et l’a quitté en champion du rythme, le seul qui a donné à la Guinée son trophée de la Coupe du monde de Djembé. Papa Kouyaté, c’était un virtuose de la batterie.

Papa Kouyaté était surnommé « le fou du rythme ». Il avait tourné dans plusieurs ensembles musicaux guinéens et africains, dont Kèlètigui et ses Tambourini, Sofa de Camayenne et Quintette de Miriam Makeba. Pendant ses vieux jours, il a fait le choix de transmettre l’héritage du Tam-tam aux artistes de la génération. Les sociétaires du groupe, ‘’Les sorciers de Papa Kouyaté’’, ont le devoir d’honorer le maître qui a trouvé en eux de nobles héritiers de son savoir-faire.

Oui, ainsi va la vie !

Les obsèques de Nanette Sokambi sont prévues chez elle à Bangui, en République Centrafricaine. Elle a été adoptée en Guinée où elle s’est mariée à Amadou P. Touré.

Celle qu’on appelait affectueusement la fille du président Antonio Souaré était Centrafricaine de naissance et guinéenne de cœur. Elle savait donner du sens à son travail et laisser des traces indélébiles de professionnelle guidée par la réussite de tout ce qu’entreprend son patron, Antonio Souaré.

Papa Kouyaté et Nanette Sokambi ont quitté le monde des vivants. Ils effectuent leur voyage sans retour. Que Dieu ait leurs âmes ! Amen.

Ibrahima Diallo

Journaliste et écrivain

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.