Connect with us

A la Une

Panique autour des déparasitants : le ministre de la Santé présente ses regrets…

Suite à la panique survenue lundi dernier dans plusieurs écoles de la préfecture de Dubréka, Fria et Coyah après la prise des déparasitants qui a causé des effets indésirables au niveau des enfants âgés de 5 à 14 ans, le ministre d’Etat de la Santé, Edouard Niankoye Lamah est sorti de son silence mercredi, 20 mars, au cours d’un point-presse tenu au sein de son département.   Sans détour, le ministre a présenté les excuses du gouvernement auprès de la population.

Je voudrais sincèrement au nom du gouvernement, le Premier ministre et singulièrement au nom du président de la république, le professeur Alpha Condé, présenter nos regrets aux populations concernées ‘’, dit-il.

Reconnaissant le manque de communication de son Ministère avant la distribution de ces produits, le ministre d’Etat Niankoye Lamah a annoncé l’arrêt de l’opération et dit compter sur les hommes de médias pour la sensibilisation de la population.

‘’Il n’y a pas eu un battage suffisant médiatique pour présenter le produit à la population. Cette disposition fondamentale n’a pas été prise. Il fallait informer suffisamment la population pour dire que cette fois on va donner aux enfants un médicament mais qui va entraîner des effets, ne vous inquiétez, ça ne tue pas. Au bout des heures, ça passe. Mais, dans cette bataille médiatique, on devrait dire que si ces maladies ou cette maladie n’est pas soignée à temps, voilà ce auquel votre enfant est exposé à l’âge adulte.  Dorénavant, on va informer tout le monde y compris les élus locaux et les communicateurs’’, a-t-il indiqué.

Dans une note dont Mediaguinee détient copie, il y est noté que ce médicament appelé Bilitricide est non toxique mais qui doit être pris après le repas afin d’atténuer ses effets secondaires.

Il faut rappeler que depuis 2012, conformément au protocole de l’OMS, la Guinée à travers le programme National de lutte contre les maladies tropicales Négligées, organise annuellement une campagne de distribution de masse gratuite de médicament dont le praziquentel, commercialement appelé Bilitricide.

Mohamed Cissé 

+224 623338357

 

Print Friendly, PDF & Email
Continuer la lecture
Advertisement
1 Comment

1 Comment

  1. CONDÉ ABOU

    20 mars 2019 at 18 h 29 min

    Voici le discours d’un Homme d’État, d’un Homme humble et qui assume courageusement ses responsabilités et celles de son Personnel.

    Sincères félicitations Monsieur le Ministre D’ État, Ministre de la Santé Publique !
    Plus de 30 ans de sa carrière au Centre hospitalier et universitaire de Donka !
    Ça se voit et il y a de quoi tirer chapeau pour notre très respectable Ministre de la Santé Publique.

Laisser un commentaire

Publicités

Suivez-moi sur Facebook