Papa Koly promet d’exhiber les archives : ‘’si Dadis est à Ouaga, c’est de par la faute de Cellou’’

Print Friendly, PDF & Email

L’annonce à Koulé, localité de N’zérékoré, par le principal opposant guinéen d’autoriser le retour en Guinée de l’ex-chef de la junte Dadis Camara au lendemain de son investiture a fait sauter au plafond Papa Koly Kourouma. Ce proche de Dadis, aujourd’hui grand soutien d’Alpha Condé pour un 3è mandat promet d’exhiber les archives pour, dit-il, montrer aux citoyens de Koulé ‘’le rôle qu’a joué Cellou Dalein Diallo dans l’exil de leur fils’’. C’était sur Djoma tv…

« C’est cette partie-là qui me plait en politique. Quand on oublie ce qu’on a dit, pour se remettre dans une nouvelle peau quand il y a une nouvelle circonstance qui se présente. Dalein ne peut pas dire ça aujourd’hui. Si Moussa Dadis Camara est bien à Ouaga, c’est bien de par sa faute, et c’est bien de par ses indications, c’est bien de par ses vœux. Et ce qui était encore de plus cruel, c’est quand il y a eu atteinte contre la vie du capitaine par son chef de garde Toumba, on sait ce qu’il a dit. Donc, les archives existent encore. Nous, on n’a pas besoin de faire des discours pour cela. Nous allons exhiber ces archives, et on va aller faire une projection à Koulé, pour que les populations se rendent compte que ce qui est dit aujourd’hui et ce qui a été dit hier, sont complètement différents. Alors, on n’a même pas à se faire des illusions pour cela. Dalein n’a jamais été pour Dadis. Il a été entièrement contre Dadis, et ils ont tout mis en œuvre pour évincer Dadis. Aujourd’hui, on ne peut pas venir dire que je vais le faire venir quand je serai au pouvoir. Par quelle magie ? Ce n’est pas possible. C’est une campagne politique, c’est un discours politique pour mobiliser les citoyens de Koulé. Mais les citoyens de Koulé ne sont pas dupes. Aujourd’hui, avec la mondialisation de la communication, ce qui se passe à Conakry est perçu en même temps et au même moment par les populations de Koulé. Donc, ce sont des discours. Depuis le matin, ces discours-là font fleuve dans les réseaux sociaux. Moi j’ai reçu le même discours 11 fois par des gens, cela veut dire ça circule à N’Zérékoré, dans les smartphones, et chacun sait que ce discours qui a été dit ne vient pas du cœur. Donc, c’est un discours populiste, et il faut le traiter comme tel. Mais, on ne peut pas le reprocher de le dire, c’est un candidat qui est à la recherche de militants. Alors, c’est à nous d’apporter la contradiction pour que les populations aient deux éléments, pour pouvoir discerner qu’est-ce qui est vrai et du faux. Et ce travail-là, on le fera. »

Mohamed Cissé      

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.