Connect with us

Societé

Parfum de détournement de 115 millions fg à la Mairie de Kindia: le maire et proches accusés

Published

on

Une rumeur de détournement d’une somme importante circule depuis quelques temps autour de la mairie de Kindia. Le maire Mamadouba Bangoura et certains de ses conseillers sont accusés d’avoir reçu une somme de 115 millions de francs guinéens dans la main du ministre d’ État en charge de l’environnement Oyé Guilavogui pour réparer l’unique camion qui s’occupait du ramassage des ordures dans la commune urbaine. Ce montant plus celui de   6 mille euros donnés pour la même cause  par le ministre des transports, Aboubacar Sylla, n’ont pas été officiellement déclarés.

C’est lors d’une sortie médiatique hier  mercredi que la première vice-maire de la commune urbaine de Kindia, Aminata Oularé a mis les points sur les i. Pour Madame Oularé, tout s’est déroulé autour de l’unique camion de ramassage des ordures.

“D’abord le premier problème, cest celui du camion. On avait un camion qui était en panne et le ministre Oyé Guilavogui a financé une somme de 115 millions de francs guinéens. Les 115 millions ne sont pas venus dans l’enceinte de la commune ni dans la main du receveur, on a appris comme ça. Le camion dépanné n’était pas en forme avant même qu’on ne le brûle. Donc cette situation s’est passée comme ça  sans que la commune ne soit au courant. C’est le maire qui sait comment ils ont travaillé”, dit-elle.

Au delà de ces 115 millions de francs guinéens, un autre montant offert par un autre ministre natif de Kindia, des réactions entre la première vice-maire et le maire Mamadouba Bangoura.

Le deuxième problème, c’est celui du ministre des transports Aboubacar Sylla. Il a donné 6 mille euros pour ce problème de camion. C’est moi qui ai eu l’initiative. Donc, on voulait partir à Conakry pour  rencontrer le  ministre mais c’est ainsi qu’on m’a informé qu’il sera là le samedi. Après plusieurs tentatives, le ministre nous a dit d’envoyer  quelqu’un à Conakry, c’est ainsi qu’Elhadj  est parti à Coléah pour choisir un camion sur ordre du ministre mais le camion était cher. Donc, le ministre nous a dit d’attendre étant très occupé. Après c’est le ministre qu’il m’appelle me disant, qu’il a vu celui qu’on a délégué mais qu’il n’a pas la liquidité sur place, qu’à 19 heures qu’il  partira avec ce dernier chez lui  pour lui remettre les 6 mille euros. Mais le maire ne savait pas si moi j’ai su cela, pour lui c’est caché. L’argent allait venir comme celui du premier camion, faire ce qu’il veut avec ça. Je l’ai appelé immédiatement et je lui ai dit, il y a quelqu’un que vous avez envoyé à Conakry pour récupérer l’argent. Je suis au courant. Pourquoi me contourner? J’ai dit enfin monsieur le maire, il faut que l’argent vienne à la commune, c’est un don de la commune et nous allons mettre en place une commission pour faire fonctionner le camion. C’est là-bas où il y a eu litige, le maire m’a dit que lui il a envoyé quelqu’un et c’est fini. Depuis lors, on ne sait pas où se trouvent ces montants”, ajoute-t-elle.

Contacté ce matin pour en savoir plus sur ces accusations formulées à son encontre, le maire de la commune urbaine, Mamadouba Bangoura qui serait à Conakry pour des soins médicaux dit qu’il n’est au courant de rien concernant cette question financière. Nous y reviendrons…

Aboubacar Dramé, correspondant régional à Kindia

+224 623 08 09 10

Print Friendly, PDF & Email
Publicités
Continuer la lecture
Advertisement
Cliquer ici pour Commenter

Laisser un commentaire

Publicités