Parole aux veuves des militaires tués le 5 septembre : des responsables de Djoma « convoqués » à la HAC

Print Friendly, PDF & Email

Donner la parole aux veuves des militaires tués le 5 septembre dernier -jour de chute d’Alpha Condé- peut valoir une invitation ou une convocation à la Haute autorité de la Communication (HAC). C’est ce que vit Djoma Media.

Selon un responsable de cette radio, l’autorité de régulation des médias a convoqué « verbalement » ce mercredi à midi le DG Kalil Oularé, le directeur de l’Info Aboubacar Condé et les deux animateurs Sékou Keita et Lamine Damba, animateurs de l’émission en langue soussou « wonkha ya fen ».

Dans l’émission très suivie par le populo, les femmes des militaires ont raconté leurs misères depuis la mort de leurs maris et appelé à l’aide.

Focus

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.