Connect with us

Tribune

Passeports biométriques: pourquoi ceux qui en veulent à l’ambassade de Guinée ont-ils tort?

C’est l’histoire d’une pétition illégitime dont le seul but, c’est de tenter d’écorner, à tort, l’image de l’ambassade de Guinée en France.
Depuis quelques jours, des compatriotes, qui résideraient en France, ont lancé une pétition, via les réseaux sociaux, pour exiger de Conakry l’installation d’ une machine censée produire, à Paris, les fameux passeports biométriques pour les concitoyens qui en ont besoin pour leurs démarches administratives, entre autres.
Une démarche, du reste, qui aurait pu être légitime, si elle n’était, pas, malheureusement, tendancieuse. Pernicieuse.
Et pour cause ? Les auteurs de la pétition attribuent, à tort, à l’ambassade de Guinée en France, la responsabilité de leur galère relative à l’obtention du passeport Guinéen sans avoir besoin de rallier Conakry.
Pour la petite histoire, sous la houlette de l’ ancien haut fonctionnaire de l’UNESCO, Amara Camara, l’ambassade s’ est toujours battue, contre vents et marées, dans l’optique de permettre aux Guinéens de la France la possibilité de pouvoir faire et obtenir, à Paris, leurs passeports biométriques.
 » On ne peut pas et on ne doit surtout pas reprocher à l’ ambassade de n’avoir pas fait le nécessaire pour que nos compatriotes soient en possession de leurs documents sans qu’ils aient besoin d’aller en Guinée. Pour la biométrie, il faut la présence physique », déplore un poids lourd de la Société Civile guinéenne et figure de proue de l’ opposition guinéenne sur le Vieux continent.
Faut-il le rappeler, l’ambassadeur de la Guinée en France, en personne, a toujours fait de la satisfaction des exigences des compatriotes de l’ Hexagone, son cheval de bataille.
 » Ce n’est pas à l’ambassade d’acheter la machine. Elle n’a pas ce pouvoir. Je pense qu’il ne faut pas l’en vouloir par mauvaise foi, parce qu’ on a juste envie de l’ en vouloir. C’est injuste », recadre un autre compatriote de l’ Hexagone qui milite dans l’ opposition.
Nommé au poste d’ambassadeur de Guinée en France, courant mars 2011, l’ancien haut fonctionnaire de l’UNESCO, parvient, aussitôt, à recoller les morceaux, au sein de la communauté. Avant de rétablir l’ordre à l’ambassade, de mettre le personnel au service exclusif des Guinéens de France.
Le natif de Kankan fait, depuis son arrivée à la tête de l’ambassade, l’unanimité au sein de la communauté. L’homme avait pris son bâton de pèlerin, dans les années 2012, 2013, 2014, pour sillonner les quatre coins de l’Hexagone à la rencontre de ses compatriotes de tous les horizons et de tous les bords politiques.
De Laval à Caen, en passant par Marseille et son Vieux Port, Lilles, Nantes, excusez du peu, le patron du 51 rue de la Faisanderie sensibilise les Guinéens sur les préjudices que l’usage de faux documents administratifs pourrait causer à l’image et à la crédibilité de la Guinée.
Amara Camara déclenche une guerre sans merci contre ces mauvaises pratiques. Parallèlement à cet éprouvant  » combat », il lance de nouvelles reformes sur la gestion des ressources de l’ambassade. Histoire de sécuriser les recettes consulaires.
Au même moment, l’ambassadeur se retrouve sur un autre front: celui qui consiste à faciliter aux Guinéens l’obtention, sur le sol européen, des nouveaux passeports biométriques . Une bataille qui continue d’obséder l’ancien haut fonctionnaire international guinéen. Nous y reviendrons !

Par Mouctar Barry à Paris (France)  

Source : Nouvellesdeguinee

Print Friendly, PDF & Email
Publicités
Continuer la lecture
Advertisement
Cliquer ici pour Commenter

Laisser un commentaire

Publicités

Suivez-moi sur Facebook

  • Ebola en RDC, une urgence mondiale 19 juillet 2019
    Parmi les sujets d'actualité africaines développés dans les journaux allemands cette semaine, l'épidémie d'Ebola en République démocratique du Congo, qui a atteint pour la première fois la grande ville de Goma.
  • Les ordures aggravent les inondations à Conakry 19 juillet 2019
    Les déchets qui s'accumulent dans les caniveaux empêchent les eaux de s'écouler. Les constructions anarchiques causent également des problèmes en période de fortes pluies.
  • Tueries en Ituri: un silence qui fait écho 19 juillet 2019
    Dans les artères de la ville de Bunia en RDC, des jeunes ont défilé avec la tête d'une jeune femme décapitée. Leur but était de crier leur détresse, tout en espérant des réactions de la part des autorités.
  • Le désarmement a commencé en RCA 19 juillet 2019
    Le programme de désarmement, démobilisation et réinsertion est enfin dans sa phase exécutoire. Cinq groupes armés ont engagé le processus, selon la Minusca.
  • Helsinki : une "coalition de volontaires" pour l'accueil des personnes secourues en mer ? 19 juillet 2019
    Helsinki, la capitale finlandaise, a abrité jeudi (18.07.19), une réunion des  ministres de l'Intérieur de l'Union européenne pour discuter de l'accueil des personnes secourues en mer.
  • Le Sénégal mobilisé autour des Lions de la Teranga 19 juillet 2019
    Le Sénégal va affronter l’Algérie à 19 H temps universel pour le compte de la finale de la coupe d’Afrique des Nations. Tout le peuple est derrière ses Lions face aux Fennecs.
  • Urgence mondiale ou pas, la riposte contre Ebola se poursuit 18 juillet 2019
    L'Organisation mondiale de la santé a donc relevé le niveau de l'épidémie de fièvre hémorragique Ebola au rang d'urgence sanitaire mondiale. Une décision qui laisse le docteur et ministre congolais de la Santé sceptique.
  • La CPI confirme la somme des indemnités dont Thomas Lubanga doit s'acquitter 18 juillet 2019
    Outre quatorze ans de prison, la CPI avait aussi condamné, en 2012, Thomas Lubanga à verser 10 millions de dollars aux familles des victimes. Une décision confirmée, jeudi, par la Chambre d'appel.
  • La directrice de la police judiciaire limogée au Burkina Faso 18 juillet 2019
    L'affaire des corps de 11 personnes retrouvés sans vie dans les locaux de l'Unité antidrogue continue de défrayer la chronique au Faso. Depuis, des mesures disciplinaires ont été prises au sein de la police nationale.
  • Un nouvel état régional menace de voir jour en Ethiopie 18 juillet 2019
    Depuis l'arrivée d'Abiy Ahmed, en 2018, les pressions entre communautés se multiplient. Outre le conflit entre Omoros et Ahmaras, les Sidama viennent désormais s'ajouter aux dossiers urgents du Premier ministre.
  • Angie et ses drôle de dames 18 juillet 2019
    Les journaux commentent le "coup" d'Angela Merkel. La chancelière a réussi a placé ses deux alliées les plus fidèles à des postes clefs : exécutif européen pour Ursula von der Leyen et ministère de la Défense pour AKK.
  • Allemagne: quel est le programme anti-immigration de l'AfD ? 18 juillet 2019
    Connu pour ses sorties controversées, quel est le réel programme du parti d'extrême-droite en matière d’immigration ?
  • Rapprochement germano-russe lors d'un sommet en Allemagne 18 juillet 2019
    Malgré l'absence d'Angela Merkel et de Vladimir Poutine, pour la première fois depuis 2014, les ministres des Affaires étrangères allemand et russe se retrouvent ce jeudi à Bonn en Allemagne.
  • Oly Ilunga s'interroge sur les motivations de l'OMS 18 juillet 2019
    Après la décision de l'OMS de déclarer l'épidémie d'Ebola urgence sanitaire mondiale, Oly Ilunga, ministre congolais de la Santé, réagit sur notre antenne. Selon lui, sur le terrain, cela ne va rien changer.
  • Crise anglophone au Cameroun: des parlementaires allemands proposent une médiation 18 juillet 2019
    La crise dans les provinces anglophones s’enlise. C’est dans ce contexte qu’une délégation de parlementaires allemands a récemment séjourné dans le pays pour proposer une médiation aux protagonistes.
  • Soudan du sud: un système de plus en plus répressif 18 juillet 2019
    Amnesty International dénonce une campagne de harcèlement, d’intimidation et d’attaques contre les adversaires politiques du pouvoir en place à Juba, y compris à l’étranger.
  • Ebola déclarée urgence sanitaire mondiale 18 juillet 2019
    Les experts du Comité d'urgence de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), réunis en urgence mercredi, ont relevé le niveau de l'épidémie de fièvre hémorragique Ebola au rang d'"urgence" sanitaire mondiale.
  • CAN 2019 : Le Nigeria termine troisième 18 juillet 2019
    Dans la petite finale, les Super Eagles ont battu la Tunisie 1-0 et montent sur le podium. C'est la septième fois de l'histoire que le Nigeria termine troisième de la CAN.
  • Trump, un président raciste à la Maison Blanche? 17 juillet 2019
    Les derniers propos de Donald Trump au sujet de quatre élues démocrates à la peau foncée ont décidément du mal à passer. Par tweets interposés, le chef de la Maison Blanche les a accusées de haïr l'Amérique.
  • "Que c'était juste" pour Ursula von der Leyen 17 juillet 2019
    Les journaux allemands reviennent sur l'élection d'Ursula von der Leyen  à la tête de la Commission européenne. D'ici à son entrée en fonction le 1er novembre, elle doit constituer une nouvelle Commission.