Paul Moussa Diawara à ses militants : « le MPD ira aux élections locales»

Print Friendly, PDF & Email

Le président du parti Mouvement des Patriotes pour le Développement (MPD), Paul Moussa Diawara entouré par ses principaux collaborateurs a présidé ce samedi 30 septembre, l’assemblée générale hebdomadaire de sa formation politique. C’était dans les locaux du siège national dudit parti sis au quartier Yimbaya en présence de plusieurs invités de marque dont Ahmed Paris Camara.

Au cours de cette rencontre, plusieurs questions liées aux futures consultations communales et communautaires ont été élucidées par le patron du MPD à l’intention de ses nombreux militants et sympathisants qui s’étaient fortement mobilisés pour la circonstance. Dans son intervention de circonstance, il (Paul Moussa Diawara) a, après avoir remercié et félicité ses militants pour le déplacement a tenu à placer : « comme vous le savez, depuis 12 ans il n’y a pas eu d’élections communales et communautaires en République de Guinée. Donc, ça sera une occasion si les élections se tiennent en février 2018 de parachever l’œuvre de mise en place d’un Etat de droit, de démocratie, des libertés, et des droits de l’homme. Nous voulons donc saisir cette opportunité pour vous appeler à la mobilisation générale, pour vous appeler à la disponibilité et à la vigilance. Parce que nous pensons que les élections communales et communautaires sont des élections majeures, c’est des élections de proximité et ce sont des élections qui sont plus importantes que toutes les élections que vous pouvez imaginer. »

Poursuivant, Paul Moussa Diawara a invité les populations de Matoto à confier leur commune à quelqu’un qu’elles « connaissent mieux et non aux amateurs et aux opportunistes» pour une prise en compte rapide de leurs préoccupations quotidiennes. « Comme je le disais tant tôt, ces élections locales sont plus importantes que l’élection présidentielle et les élections législatives parce que les communes sont des terroirs, des espaces où nous habitons et où nous vivons. Donc, elles nous concernent en premier lieu et qui, décidément constituent un effet majeur sur notre vie, sur notre destin et sur notre avenir. Il est donc important quand un choix comme ça se pose, que nous nous mobilisons parce qu’il n’est pas question de laisser la commune de Matoto dans les mains des amateurs, la commune de Matoto dans les mains des prédateurs. On ne laissera pas la commune de Matoto dans les mains des opportunistes et dans les mains de ceux qui n’aiment pas cette commune », a-t-il précisé avec insistance avant d’ajouter :

« Nous voulons des fils du terroir capables, déterminés, engagés et patriotes qui aiment la ville et la population de Matoto. Nous devons refuser la loi implacable de l’argent, de la corruption, de l’achat de nos voix, de l’achat de nos bulletins et de l’achat de nos consciences. Non, il n’est pas question d’accepter cela. Car, c’est pour notre avenir. Si vous vendez vos voix aux opportunistes, vous êtes perdus parce qu’ils ne vous donneront que des miettes qui ne vous donnerons rien et qui ne vous ferons pas sortir de la misère et de la pauvreté. N’acceptez jamais de mettre à la tête de la commune de Matoto quelqu’un d’incapable. Nous, nous  sommes capables d’apporter du changement à Matoto, alors mobilisons nous cette fois-ci pour que le choix qui sera fait soit un choix judicieux, un choix véritable et un choix positif qui sera dans notre intérêt et dans l’intérêt de notre commune…»

Plus loin, il a dévoilé l’ambition de sa formation politique par rapport à ces futures échéances électorales en ces termes : « Le mouvement des patriotes pour le développement ira aux élections. C’est-à-dire participera aux communales et aux communautaires parce que nous avons une ambition pour ce pays et parce que nous avons une ambition pour cette nation. Nous participerons aux communales et aux communautaires parce que ça sera la façon pour nous patriotes que nous sommes, comme l’indique le nom de notre parti de participer au développement et de participer au changement véritable au bénéfice de nos populations. C’est cela note vision, notre ambition, notre détermination et notre politique. Donc Matoto avec le MPD, c’est  le changement… »

Par Youssouf Keita

  1. Lomba 3 ans il y a
    Repondre

    Paul où est passée ton alliance avec le RPG arc en ciel ?

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.