Connect with us

Tribune

[Tribune] Pendant que son potentiel adversaire fait du bruit dans le landernau politique, Soro s’inscrit à Harvard 

En ce début 2019, le président Guillaume Soro, titulaire d’une maîtrise en anglais pendant ses années syndicales à l’université de Cocody et d’un MBA en finances décroché à Lyon en France, veut décrocher un PhD en Finances. Pour cela, il s’est inscrit à la prestigieuse université de Harvard.

La nouvelle fait déjà le tour du monde, et le marigot politique s’agite. Et pour cause ? Le président de l’Assemblée nationale ivoirienne qui débute les cours en ligne ce mois de janvier est annoncé aux Etats-Unis pour les cours en direct dans cette mythique université où ont été formés plusieurs hommes d’Etat comme le français Jacques Chirac, les américains John Adams, John Quincy Adams, Rutherford Birchard Hayes, Théodore Roosevelt, Franklin Roosevelt, John Kennedy, George Bush et Barack Obama. Bien sûr, aussi les célèbres fondateurs de Microsoft Bill Gates et Facebook Mark Zuckerberg !

Le président Soro y sera. Il a, à cet effet, obtenu un visa long séjour.

Cette nouvelle fait le tour des états-majors politiques ivoiriens au moment où le président Alassane Ouattara continue de mettre la pression sur Guillaume Soro et ses lieutenants afin qu’ils adhèrent au parti unifié RHDP qui a programmé un congrès ce 26 janvier. Un événement qui se tiendra dans une capitale ivoirienne secouée ces temps-ci par la chasse politico-judiciaire des proches du président Soro et de l’ancien président Henri Bédié. Une affaire qui défraie la chronique notamment par la l’arrestation des députés Ehouo de la commune du Plateau et Lobognon. Mais qui se gère avec philosophie. Tenez ! Ce 16 janvier 2019 l’Assemblée nationale a apporté un soutien de taille à Soro en refusant la levée de l’immunité du député-maire du Plateau Alain Lobognon. Un acte de haute portée politique qui annonce le temps de la recomposition imminente du Landerneau politique ivoirien dominé par un Ouattara annoncé partant mais qui reste très accroché aux délices du pouvoir et un Soro résolument engagé à batailler pour passer du statut de faiseur de roi à celui de futur chef d’Etat.

Ainsi débute cette deuxième quinzaine de janvier au bord de la lagune Ebrié.

Par Ibrahima Diallo

Depuis Abidjan

Print Friendly, PDF & Email
Publicités
Continuer la lecture
Advertisement
Cliquer ici pour Commenter

Laisser un commentaire

Publicités

Suivez-moi sur Facebook