Connect with us

Societé

Pénurie de carburant à Labé: le litre d’essence se négocie entre 15000 et 17000 FG

Published

on

A l’instar des autres villes du pays comme Mamou,  Kankan, Kindia, Siguiri, une crise brusque de carburant est enregistrée dans la commune urbaine de Labé depuis hier mardi 31 janvier 2017. Ce mercredi 1er Février 2017, dans les marchés noirs le litre d’essence se négocie entre 15 mille et 17 mille francs guinéens. Une situation qui ne laisse pas indifférent Mohamed Aliou Bah.

« Cette situation est déplorable. Moi, j’ai acheté le litre d’essence à 15 mille FG hier à Labé. Le constat révèle que les gérants des stations d’essence refusent de servir les gens. Histoire de faire monter le prix. Ils revendent ceux qui sont dans les marchés noirs à leur tour. Ceux-ci augmentent pour vendre à un prix exorbitant. On dirait qu’il n y a pas d’autorité. Je demande au gouvernement de prendre des dispositions urgentes pour faire face à cette situation qui affecte déjà aujourd’hui tous les secteurs à Labé. Dans ces jours, les prix des autres denrées vont augmenter », fustige-t-il.

Chez les taxis-motards, une hausse du prix du transport à été enregistrée comme nous le témoignage ce conducteur de taxi moto. « Thierno Ousmane Diallo Depuis hier il n’y a pas d’essences dans les stations de Labé.  Nous avons plus d’une vingtaine de stations mais la situation est catastrophique chez nous les taxis motards. Nous avons augmenté les prix si avant de la ville a N’diolou était 3000 FG comme transport, maintenant c’est 5000 FG. Et si de la ville à Daka était 2500 FG, maintenant c’est 3500 FG. C’est comme çà que nous travaillons actuellement », précise Thierno Ousmane Diallo, conducteur de taxi-moto.

À noter que jusqu’à présent le gouvernement n’a pas fait de déclaration officielle sur cette pénurie de carburant en République de Guinée.  À Labé, toutes nos tentatives de joindre les gérants des stations ont été vaines.

Affaire à suivre.

Par Amadou Tidiane Diallo correspond régional à Labé

+224 620 44 25 83

 

 

 

 

Print Friendly, PDF & Email
Continuer la lecture
Advertisement
Cliquer ici pour Commenter

Repondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *