Pénurie de carburant en Guinée ? « nous ne sommes pas en manque mais… » (Amadou Doumbouya, DG SONAP)

Print Friendly, PDF & Email

Invité ce lundi 21 juin 2022 par la Radio Espace Fm dans son émission « les Grandes Gueules », le Directeur Général de la Société Nationale des Pétroles (SONAP), Amadou Doumbouya a évoqué les raisons qui ont occasionné la rareté des produits pétroliers ces dernières 24 heures dans le pays.

A l’en croire, « nous avons deux bateaux de gas-oil et un bateau d’essence qui sont là. Ils (bateaux) sont là depuis une dizaine de jours. Ce qui se passe, c’est qu’ils attendent le feu vert de certaines institutions financières si leur première fois de faire les affaires avec une institution gouvernementale concernant les produits pétroliers. Normalement ce feu-vert doit arriver aujourd’hui. Et une fois que cela se passe, le dépotage peut commencer le soir. Nous ne sommes pas en manque mais c’est une pose financière dont les institutions financières sont en train de faire dans leur mesure d’éthique et autres. Puisque maintenant, c’est l’Etat qui assure le monopole de l’Etat. En s’engageant qu’il va y avoir des petites ratés au départ dans les deux premiers mois. Et c’est normale avec la procédure surtout quand ça concerne les grandes banques qui ont leur représentation locale mais qui sont surtout gérées par leur maison mère qui se trouvent en Europe  », a-t-il mentionné.

 Répondant à la question de savoir si la Guinée a constitué des réserves pour palier au manque de carburant, il a précisé : « Comme vous le savez, notre capacité de stockage est très petit (…) Et vous savez les centres de stockage ne se construisent pas en une année. C’est pour cette raison que les nouvelles autorités ont pris l’initiative d’accélérer le projet de construction du centre stockage à Forécariah, mais aussi de faire un en Haute Guinée pour que nous préparer à des situations pareilles dans le futur. Un projet de construction généralement d’un dépôt, ce n’est pas moins de deux (2) ans. Mais si tout va bien nous comptons débuter parce que nous avons le soutien de la hiérarchie, nous comptons débuter la construction après la saison pluvieuse si tout va très bien. Et donc d’ici deux (2) ans, nous aurons beaucoup avancé dedans… »

Youssouf Keita

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.