Phase de groupe de la ligue des champions : le Horoya AC battu à domicile par l’ES Setif (1-0)

Print Friendly, PDF & Email

C’est parti pour la phase de groupe de la Champions league Africaine CAF Total energies 2021-2022.  Au compte de la première, l’unique représentant de la Guinée, en compétition africaine, le Horoya AC, qui évolue dans le groupe B, recevait les Algériens de l’Entente Sportive de Setif  hier samedi 12 février au Stade Général Lansana Conté de Nongo.

Dans cette opposition, c’est le Horoya AC  qui s’est fait battre par la plus petite des marques ( 0-1), grâce à la réalisation du milieu offensif setifien, Ahmed Kendouchi, à la 46ème minute de la seconde période, suite à une sortie ratée du gardien Moussa Pinpin Canmara,devant des cages vides.

Malgré  les occasions  du Horoya AC dans cette rencontre, le score restera inchangé jusqu’au coup de siffle final de l’arbitre burundais Pacifique Ndabihawenimana .

À la fin de cette opposition, les deux entraîneurs se sont livrés à la traditionnelle conférence de presse d’après match.

Le coach setifien, Nabil El Kouki, a déclaré: « C’est bien. Maintenant, il y a 15 points en jeu. Pour le moment, rien n’est encore fait . Il faut enchaîner, il faut rester concentré. Ces 3 points là sont importants oui, mais il faut enchaîner avec le match de Raja de Casablanca ( 2ème journée).

Le Horoya AC a été plus dangereux que nous. On a eu une ou deux occasions à la fin de la première période. En seconde période, on a fait un petit réglage au milieu du terrain et avec ça, on a eu plus d’opportunités et d’occasions. Et c’est pour ça qu’on a eu la chance de faire le break. »

Très déçu de ses poulains, Lamine Ndiaye, le coach du Horoya AC, a dit :  « ça va nous reveiller parce qu’on se croyait peut-être plus beau qu’on ne l’est. On a oublié l’essentiel, c’est-à-dire  bien jouer.  Autant de lacunes dans un match comme ça, il faut que ça soit technique, car il y a eu trop de fautes techniques et ça ne pardonne pas. L’adversaire était venu chercher  un résultat et ils ont profité d’une situation. Et c’est le but qu’on a jamais réussi à remonter par excès de précipitation, parfois par manque de lucidité aussi. On n’a jamais été dans ce match là comme on devrait le faire.  Il faut se relever, il y a 5 journées encore. Il faut qu’on y arrive, mais en jouant mieux, en s’investissant encore plus. »

Il y a lieu de rappeler que le Horoya AC a terminé  la rencontre réduit à 10 contre 11, suite au carton rouge de son attaquant Yakhouba Gnagna Barry pour avoir pris deux jaunes dans le match.

Dans l’autre match de ce groupe B, c’est  le Raja de Casablanca qui a dominé les Sud-Africains d’Amazulu 1-0, grâce à Mohsine Moutaouli. 

Le prochain match du Horoya AC est prévu pour le 18 février, en Afrique du Sud, face à  la formation d’Amazulu.

Kalidou Diallo 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.