Phénomène d’homosexualité : une tournée de conférence islamique dans les cinq communes pour sensibiliser la jeunesse

Print Friendly, PDF & Email

Une conférence islamique sur l’homosexualité a eu ce vendredi, 27 mars 2021 à Bonfi, dans la commune de Matam.  Avec pour objectif de sensibiliser la jeunesse et bannir le phénomène d’homosexualité de notre pays. Il s’agit d’une initiative de Malick Sankhon en collaboration avec des religieux et jeunes de Conakry.

Selon Abdoulaye Karo Bangoura, un des organisateurs, l’initiative est de Elhadj Malick Sankhon. « L’union entre des personnes de même sexe, tout le monde sait que la foi musulmane condamne cela. Cela pas ici que nous avons commencé, cette conférence nous l’avons commencé depuis Kaloum et avons l’intention de sillonner les cinq communes de Conakry. Donc après Kaloum, c’est autour de Matam aujourd’hui et après ce sera Dixinn la prochaine fois. Celui qui a eu l’idée de cette initiative c’est Elhadj Malick Sankhon. Nous lui remercions pour tout ce qu’il fait pour la Basse Guinée, que Dieu l’en récompense. Nous le faisons pour sensibiliser la jeunesse, les jeunes hommes et filles qui s’adonnent à cette pratique en leur demandant d’arrêter », explique-t-il.

L’homosexualité est une perversion qui était pratiquée autrefois par le peuple de Loth. D’après Abou Houreyra, le prophète (PSL) a dit « Maudit est celui qui commet l’acte du peuple de Loth ». Selon l’érudit Elhadj Abdoulaye Kaba « il y a peut-être des jeunes qui ne savent pas que c’est une mauvaise chose. Il y en a certes qui font cette pratique mais qui ignorent ce que c’est. Si on ne le leur explique pas pour qu’ils sachent que c’est une pratique qui leur attirera le malheur dans le monde et dans l’au-delà, que c’est une pratique qui attire le malheur sur le pays et entraîne des difficultés. Alors il faut qu’on le leur explique afin qu’ils ne soient pas le moteur de destruction de leur pays, de leur pays et de leur maison, afin que tous les douas qui ont été faits par aïeux ne soient pas vains à cause d’eux. Vous verrez que nos autorités, nos religieux et hommes de pouvoir essaient de mettre un terme à ce phénomène mais n’y parviennent pas. Tous les jours c’est de mal en pire. Donnons-nous les mains pour bannir ce phénomène de nos maisons, nos quartiers, villes et de notre pays. Alors je demande aux jeunes de faire du sérieux de leurs vies, qu’ils acceptent le moindre petit travail car c’est peut-être l’oisiveté qui les pousse à de tels actes. Qu’ils s’éloignent aussi des mauvais amis qui les poussent à de telles extrémités », a-t-il conseillé.

Pour le commissaire Elhadj Mamadou Oury Diallo parrain de l’évènement, il revient à tous de lutter contre cette pratique. « C’est une initiative à saluer. C’est des pratiques qui sont aujourd’hui chez nous et c’est quelque chose qui est prohibée par l’Islam. Donc c’est le moment de sensibiliser les gens, leur fait comprendre qu’il n’y a pas quelque chose que Dieu condamne plus que cette pratique. C’est vrai c’est légitimé dans certains pays mais l’Islam interdit cela rigoureusement. Donc nous devrions tous lutter contre cette pratique », dira-t-il.

Maciré Camara

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.