Pita : des hommes cagoulés braquent un cambiste, à Gongorè

C’est un cambiste qui a été victime de cette attaque à Gongorè, dans la préfecture de Pita par des hommes en uniforme cagoulés hier  jeudi 12 janvier 2023. Ce braquage s’est passé dans le district de Bambeto dans la sous-préfecture de Gongorè.

Selon les informations confiées à votre quotidien en ligne, la victime du nom de Amadou Bah, cambiste, se rendait à Pita tout en emprunter la route de Gongorè. Sur cette voie, des hommes cagoulés ont surgi devant lui sur deux motos. Les malfrats ont emporté son argent ainsi que ses téléphones.

Approché pour connaître les circonstances de cette situation, la victime Amadou Bah révèle : « Dans la journée d’hier, je me suis mis en route pour Pita en provenance de Gongoré centre. Je rentrais du marché hebdomadaire. Arrivé à Bambeto (un district de Gongorè), des hommes ont surgi derrière moi à moto. Ils étaient cagoulés et armés. Ils ont tiré dans le moteur de ma moto et celle-ci s’est arrêtée. Ils ont braqué leurs fusils sur nous en nous demandant de nous mettre à terre. J’étais avec mon petit. Nous avons fait ce qu’ils ont dit. Ils ont pris mon sac qui contenait l’argent avec lequel j’ai quitté Conakry. Je ne retiens pas le montant exact….Ils ont pris aussi mon téléphone avec lequel je fais des transactions Orange money. Ensuite, ils ont pris la fuite ». Il indique  que la gendarmerie est déjà saisie du dossier.

« Ce vendredi, je suis venu à la gendarmerie pour informer de ce qui m’est arrivé hier. Mais les agents trouvés sur place, m’ont dit que leur chef est en mission de quelques heures à Labé et qu’ils m’appelleront au retour de ce dernier. Quand même, je leur ai expliqué le déroulé entier de la scène. Maintenant j’attends la suite », informe-t-il à Mdiaguinee.org.

À notre micro, ce jeune invite les autorités militaires actuelles à prendre des dispositions pour sécuriser les citoyens.

Il faut préciser que dans la nuit du jeudi 12 au vendredi 13 janvier, un agent du cantonnement forestier a été mis aux arrêts avec deux de ses complices pour attaque à main armée.

Jacques Kamano

624 50 82 79 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.