Plainte de l’UITA contre la Guinée : un espoir pour les travailleurs licenciés de l’hôtel Sheraton

Print Friendly, PDF & Email

Lors de sa deuxième conférence de presse animée ce vendredi à la maison de la presse de Guinée, sise à Kipé, il était  question pour la fédération hôtelière,  Tourisme, Restauration et Branches connexes d’éclairer la lanterne des médias nationaux sur l’annonce des plaintes dites internationales portées contre le gouvernement guinéen par l’UITA à l’OIT.  

Tout est parti du licenciement des travailleurs et responsables syndicaux à l’hôtel Sheraton Grand Conakry depuis quelques mois. Un licenciement qualifié d’arbitraire par les concernés.  Et jusqu’ici le gouvernement guinéen, selon les syndicalistes, n’a pas agi dans cette affaire. « D’après nous, le gouvernement de Guinée manque à son engagement dans le cadre du droit international.  Et le gouvernement de Guinée a ratifié la convention internationale sur la liberté de l’association en 1959. Mais aujourd’hui,  le gouvernement ne garantit pas que les travailleurs en Guinée aient accès à ces droits fondamentaux.  C’est pour cela que nous avons décidé d’introduire cette plainte contre le gouvernement de Guinée auprès de l’OIT », explique Sue Longley,  secrétaire générale de l’UITA.

Cette solidarité au niveau international réconforte à plus d’un titre le syndicat des travailleurs de l’hôtel Sheraton Grand Conakry, en ce qui concerne la réintégration des travailleurs et syndicalistes licenciés.  Amadou Diallo en est le secrétaire général. Il a confié ceci : « À l’international, nous avons beaucoup d’espoir. Parce que déjà la plainte qu’ils ont déposée au niveau de l’OIT contre le gouvernement guinéen du fait qu’il est resté bouche bée depuis le début de cette situation.  Et aujourd’hui, nous avons touché la société financière internationale qui est déjà imprégnée,  nous avons touché le groupe Mariotte et je pense que dans les jours à venir il y aura des résultats certes », a-t-il rassuré.  

Pour le respect de la liberté syndicale dans les différentes entreprises du pays,  le syndicaliste promet qu’ils ne vont pas baisser les bras dans cette affaire jusqu’à l’obtention de gain cause. 

Yamoussa Cheick Camara 

657851102

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.