Plan de riposte : Papa Koly charge EDG et déplore la démarche de Kanny, l’Energie dément les chiffres du gouvernement…

Print Friendly, PDF & Email

L’affaire a pris l’allure d’un feuilleton, éclipsant tous les autres sujets comme le Covid-19 et le double scrutin du 22 mars dernier.  Le Plan de riposte économique à la crise sanitaire coronavirus présenté par le Premier ministre Ibrahima Kassory Fofana ne passe toujours pas dans l’opinion. Après la fuite de la note technique de la Banque mondiale (BM) qui relève que facture d’électricité à 46 millions d’euros était surestimée, d’une lettre confidentielle de Kassory au chef de l’Etat contre la ministre Kanny Diallo qu’il accuse de ‘’déloyauté et d’indiscipline administrative inacceptables’’ et d’une note de cette dernière, la polémique ne retombe toujours pas.

Touché dans son orgueil, le cabinet de la Primature s’est déchargé sur le Ministère de l’Energie qui, souligne-t-il, a fourni des données erronées.

Selon Jeune Afrique, cette thèse de l’équipe Kassory est rejetée au Ministère de l’Energie. « Tout ce qu’on est en train de dire sur notre département est faux, s’insurge de son côté un membre du cabinet du ministre de l’Énergie. Ce n’est pas le ministre qui a élaboré cette partie technique du plan, mais EDG (Électricité de Guinée). Le ministre n’a fait que soumettre la proposition au chef du gouvernement ».

Mais, informe JA, si EDG reconnaît que le coût de 46 millions de dollars est surévalué, elle n’entend endosser aucune responsabilité dans ce cafouillage.  « Ni les premières communications du gouvernement, ni les chiffres donnés par la Banque mondiale ne correspondent au réel montant, indique la société qui précise « travailler avec les différentes parties pour trouver un chiffre valable ».

Ce branle-bas de combat est différemment interprété dans l’opinion. Si beaucoup pensent que Kassory et ses hommes voulaient profiter de la pandémie du Coronavirus pour s’en mettre plein les poches, d’autres par contre pointent du doigt la légèreté des cadres du Ministère de l’Energie.

Le ministre de l’Hydraulique et de l’Assainissement qui fut ministre de l’Energie Papa Koly Kourouma, interrogé par JA, n’y va pas avec le dos de la cuillère pour indexer les coupables de cet imbroglio.

« L’erreur de calcul provient d’EDG qui a évalué une somme exorbitante. EDG a peut-être manqué de méthode, en procédant à la facturation de la quantité d’énergie produite sans prendre en compte le montant des recouvrements », dit M. Kourouma, cité par JA. Déplorant la démarche de sa collègue du Plan et du Développement économique Kanny Diallo. « Ses remarques auraient dû être formulées au Premier ministre à qui il appartient d’émettre une appréciation ».

A noter que ce plan global de riposte économique à la pandémie en Guinée est évalué à plus de 3000 milliards de francs guinéens.

Noumoukè S.

 

 

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

error: Le contenu est protégé !!