Connect with us

A la Une

Polémique autour d’une vaccination : voici l’erreur que les agents de santé ont commise selon un médecin

Ce lundi 18 mars, plusieurs enfants se sont évanouis dans plusieurs établissements scolaires de Fria, de Dubréka et de Coyah, après avoir été vaccinés d’un produit déparasitant.

Cette situation a créé la psychose dans ces villes, poussant même les parent d’élèves à retirer leurs enfants des salles de classes.

Quel est le produit qui a été administré aux enfants ? Est-il dangereux pour la santé ?

Mediaguinee a cherché à comprendre. Selon un médecin que nous avons interrogé et qui requis l’anonymat, les agents de santé qui ont mené cette campagne de vaccination ont commis l’erreur d’administrer ce produit aux enfants plusieurs heures après leur dernier repas.

« Le produit qui a été donné aux enfants est un déparasitant, il s’appelle Praziquantel. Le problème, c’est que le moment a été mal choisi pour la vaccination. Ce produit ne doit pas être administré plusieurs heures après le dernier repas. Imaginez les enfants qui sont à l’école, leur dernier repas c’est à 7 heures et la vaccination a été effectuée entre 11 heures et 12 heures. Et si les enfants n’ont rien mangé de consistant pendant tout ce temps, le produit va naturellement créer ce à quoi nous avons assisté », a expliqué ce médecin, précisant que cette campagne devrait se faire au niveau des domiciles.

« Cette vaccination devrait se faire au niveau des familles, pas dans les écoles. Ceci permettrait aux agents de demander si les enfants ont bien mangé avant de leur donner ce produit », a-t-il conseillé.

Thierno Sadou Diallo

 

Print Friendly, PDF & Email
Publicités
Continuer la lecture
Advertisement
2 Commentaires

2 Comments

  1. CONDÉ ABOU

    20 mars 2019 at 1 h 03 min

    Un vaccin contre les parasites et qui serait destiné à une population humaine ? Dans quel pays au monde aviez-vous entendu parler de cela ?

    Je ne crois pas une seule seconde, à cette fable qui me paraît très suspecte de bout en bout. Pourquoi ?

    (1)Ces comprimés que je vois sur votre reportage et que l’on est en train d’administrer à la pauvre population, sont venus de quel laboratoire et entrés en Guinée sous quelle licence ?

    (2 )Quand on vous dit que ce ‘’produit’’ miracle, que dis-je, ce faux ‘’vaccin’’, aurait déjà été administré aux populations Guinéennes dans le passé, où en sont les preuves, et quelle organisation internationale l’avait recommandé ? Et en quoi, ceci est-il suffisant pour expliquer le drame qui vient de se produire dans les écoles maintenant ?

    Non, et de toutes les façons si le Service National du Contrôle-Qualité des marchandises et autres produits pharmaceutiques, assume cette nouvelle responsabilité, ce serait extrêmement grave pour le pays et pour les consommateurs. Toujours au cœur de la polémique et toujours des problèmes graves pour la population !

    C’est le signe, dans ces conditions, que l’expertise nationale du Contrôle-Qualité pose de graves problèmes au pays, et jusqu’à preuve du contraire.

    Deux questions ?

    (1)L’OMS, l’UNICEF, l’USAID ou l’UNFPA, ont-elles été associées à ce programme national de distribution des déparasitants aux écoliers guinéens, quand on sait la multiplicité des programmes de santé publique suivis en Guinée par ces différentes Agences internationales, épaulées par les ONG internationales ?

    Sinon en dehors de cette concertation préalable avec les partenaires de la santé publique, avons-nous l’expertise suffisante pour organiser en interne une telle campagne qui mène droit aujourd’hui, le pays vers la catastrophe sanitaire ?

    Il est impossible d’accepter que l’échec complet de cette opération soit imputable à une erreur quelconque des ‘’Agents de vaccination’’. Ces Agents n’y sont pour rien du tout. Ils ne font qu’appliquer et suivre le protocole qui leur a été indiqué.

    C’est une humiliation totale pour le pays, parce que la situation n’est pas du tout claire pour le bon sens.

    (2)Dans quels stocks ont été puisés les soi-disant ‘’vaccins’’, et qui, au final vont se retrouver sur le marché informel des médicaments pour encore ruiner la population ?

    Quels sont les références de ce fabriquant du faux vaccin ou du faux déparasitant qui circule librement en Guinée ?

    Franchement, ils nous prennent pour des idiots, et c’est inacceptable et révoltant.

    CONCLUSION :

    Je ne peux pas croire un seul instant aux arguments de je viens de parcourir dans ce papier. Quelle tristesse pour le pays !

    Pour tout comprendre de la dangerosité du praziquantel chez les enfants, et qui se présente sous plusieurs noms commerciaux, je vous invite à lire et à relire les deux liens ci-après :

    (1)https://www.uniprix.com/fr/lexique-medicaments/6889/biltricide.

    (2) https://www.ahealthportal.com/92596-praziquantel-cestox

    Je n’ai aucun commentaire à y ajouter.

    Merci pour la courtoisie de Médiaguinée, et bonne soirée chez vous.

  2. CONDÉ ABOU

    20 mars 2019 at 1 h 14 min

    Erratum:
    Je vous remercie de bien vouloir lire dans l’avant-dernière phrase avant la conclusion: quelles sont les références de ce fabricant du faux vaccin…..

Laisser un commentaire

Publicités

Suivez-moi sur Facebook