Politique : Akoumba Diallo a-t-il démissionné de l’UFDG ?

Print Friendly, PDF & Email

Le journaliste d’investigation et coach en développement personnel (parler en public) Akoumba Diallo est, depuis bientôt deux ans, inaudible sur le sujet politique guinéen. Pourtant, très amoureux du droit constitutionnel et des politiques publiques minières, Akoumba avait été, dès sa démission volontaire de l’Initiative pour la Transparence dans les Industries Extractives, nommé assistant personnel du Président de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG). Fonctions pour lesquelles, il n’est pas farfelu, de se demander si Akoumba avait réussi à domestiquer « la méthode de communication par objectif » au sein du cabinet de Elhadj Cellou Dalein Diallo ?

Akoumba n’a pas non plus été entendu dans la gestion des manifestations de rue, encore moins dans la procédure de modification constitutionnelle du 22 mars 2020. A cette période, on le sait, Akoumba fréquentait la faculté des sciences juridiques et politiques de l’Université Général Lansana Conté de Sonfonia où il a soutenu le mémoire de master (codirigé par Conakry et Vienne) sur la mise en œuvre de la vision du régime minier de l’Afrique par les pays membres de l’Union du Fleuve Mano.

Depuis Akoumba a disparu des bureaux du QG du parti sis au village CBG de Hamdallaye, sans la moindre plainte, dit un de ses anciens collaborateurs, pour qui, la disponibilité de Akoumba était sans reproche. Du service café aux consommables de bureau, la gestion du courrier du président et des dossiers sensibles du parti, Akoumba donnait tout pour le confort du personnel et des visiteurs. 

Alors aujourd’hui, qu’est-ce qui expliquerait le silence et l’éloignement de Akoumba de Cellou Dalein Diallo ?

Le constat est que Akoumba, auteur de l’ouvrage « Dans l’arène de Simandou » a, comme le célèbre écrivain Tierno Monénembo, fait presque ses adieux au principal opposant du régime d’Alpha Condé.

Boubacar Sall

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.