Connect with us

Politique

Politique: ‘’ après réflexions, nous sommes passés du CRAC à la CRAC ‘’, (Ismaël Dioubaté)

Les responsables du collectif pour la réélection du Pr Alpha Condé (CRAC) devenu convergence républicaine des acquis pour le changement (CRAC) étaient ce jeudi 2 juillet 2016, face à la presse pour échanger sur le thème ‘’ actualité sociopolitique du pays. ‘’ Au cours de cet échange qui s’est tenu à la Maison de la Presse sise au quartier Coleah, plusieurs questions relatives à la vie de la nation ont été soulevées.

D’entrée, l’honneur est revenu au président du bureau exécutif de ladite structure (CRAC), Ismaël Dioubaté de demander à l’assistance d’observer une minute de silence à la mémoire du journaliste Mohamed Koula Diallo assassiné le 5 février dernier au siège de l’UFDG à Conakry. Poursuivant son intervention, il a expliqué le passage du CRAC à la CRAC en ces termes :

‘’ Nous au niveau du CRAC, entendu bien collectif pour la réélection du Pr Alpha Condé en 2015 dès le premier tour. Nous avons dit haut et fort dans cette salle et beaucoup d’entre vous étaient là. A l’époque nous avons donné les mobiles, les raisons et on a pu démontrer pourquoi le Pr Alpha Condé devrait être réélu dès le premier tour. Et il y a certains à l’époque qui avaient posé la question, après la réélection du Pr Alpha Condé que deviendrait le CRAC. Nous avons répondu que le CRAC était mort après la réélection du Pr Alpha Condé et certains guinéens se souviennent encore de ça. Oui, le CRAC est mort et la mission a été bien accomplie. Mais est-ce qu’à dire que les activités politiques des membres et des hauts cadres du CRAC s’arrêtent là ? Non. Nous avons réfléchi et nous sommes passés du CRAC à la CRAC. Convergence Républicaine pour les Acquis du Changement ‘’, dira-t-il entre autres avant d’ajouter que leur mouvement veut défendre les institutions et tous les acquis économiques qui ont été selon lui, obtenus durant le premier quinquennat du présent Alpha Condé et consolider ce qui va être fait tout en veillant sur la bonne marche des institutions.

Pour sa part, le premier vice-président de cette convergence républicaine pour les acquis du changement (CRAC), Mohamed Lamine Yayo s’est prononcé sur beaucoup de sujets avant d’inviter les Guinéens à  » ne pas travestir la vérité  » tout en reconnaissant  » ce qui est fait et au moment où s’est fait surtout quand on est dans l’action publique « .

 » A un moment donné, accuse M. Yayo, vous avez entendu parler d’un symbole de souveraineté en Guinée. C’était Air Guinée. Il a été bradé sous la deuxième République. Le ministre des Transports à l’époque, c’était M. Cellou Dalein et le ministre des Finances à l’époque était M. Cheick Amadou Camara. Le Boeing 737 200, quand on a fait l’amortissement, il devait revenir à 6 millions de dollars. Or, on a revendu le Boeing à 5 millions de dollars. Le directeur d’Air Guinée à l’époque, M. Barry Boye avait déjà commandé les groupes qui se chiffraient à 600 000 dollars. Ce marché de dupe a été fait au nom de l’Etat. La règle voudrait que dans le cadre de la continuité de l’Etat que des informations judiciaires soient ouvertes à l’encontre des déprédateurs de notre économie nationale….  »

Youssouf Hawa Keita

+224 666 48 71 30

 

Print Friendly, PDF & Email
Continuer la lecture
Cliquer ici pour Commenter

Laisser un commentaire

Suivez-moi sur Facebook

Suivez-moi sur Twitter

  • La religion, à quoi ça sert? 21 avril 2019
    Un philosophe nous explique les fonctions de la religion pour l'Homme. Et que science et croyance en dieu ne sont pas forcément contradictoires.
  • Migration : le drame des tombes anonymes 20 avril 2019
    La plupart des corps repêchés en Mer Méditerranée ne seront jamais identifiés par manque d'informations ou de volonté des autorités. Pour les familles, il est impossible de tourner la page et de faire son deuil.
  • Mali : qui pour succéder à Soumeylou Boubèye Maïga ? 19 avril 2019
    Le premier ministre du Mali a démissionné jeudi soir face à la colère de la population qui en a assez de l'insécurité qui règne dans le pays.
  • Penser dieu, penser la religion 19 avril 2019
    Entretien avec un professeur de philosophie pour mieux comprendre l'idée même de religion, quelles "fonctions" elle remplit et sur une représentation d'un dieu sans rites religieux.
  • Emission spéciale: qu'est-ce que la religion? 19 avril 2019
    Nous profitons des jours fériés en Allemagne, à l'occasion de Pâques, pour réfléchir à la foi, à ses fonctions dans les sociétés humaines, à son rapport avec la science.
  • Référendum en Egypte pour asseoir le pouvoir du président 18 avril 2019
    Pendant 3 jours, les Egyptiens sont appelés à se prononcer sur une révision constitutionnelle, qui pourrait permettre au président Abdel Fattah al-Sissi de rester au pouvoir jusqu'en 2030.
  • Réactions à Goma après la mort d'Ignace Murwanashyaka 18 avril 2019
    L’ancien chef politique des FDLR condamné en Allemagne pour des crimes commis par son mouvement en RDC est décédé. Réactions.
  • Le Maroc toujours silencieux face aux manifestations en Algérie 18 avril 2019
    Alors que l'Algérie bouillonne, le Maroc se tait. Un mutisme qui en dit long sur les relations tendues entre les deux voisins, avec, en toile de fond, le conflit au sujet du Sahara Occidental. 
  • LDC : Tottenham qualifié au terme d'un match dantesque 18 avril 2019
    Bien que battus par Manchester City (4-3), les Spurs se sont qualifiés pour les demi-finales de la C1, et affronteront l'Ajax. De son côté, Liverpool est allé gagner à Porto (1-4) et jouera contre le FC Barcelone.
  • Soudan : Omar el-Béchir en prison pour calmer la rue 17 avril 2019
    Le Conseil militaire a annoncé le transfert de l'ex-président Omar el-Béchir dans une prison de la capitale. Un geste parmi d'autres qui visent à apaiser la contestation dans la rue.
  • Ignace Murwanashyaka mort en Allemagne 17 avril 2019
    Ce ressortissant rwandais vivait en exil en Allemagne depuis une trentaine d'années et était poursuivi pour des crimes commis en RDC. Âgé de 55 ans, Ignace Murwanashyaka était jugé pour son rôle en lien avec les FDLR.
  • Mali : Ibrahim Boubacar Keïta peine à convaincre 17 avril 2019
    Beaucoup de Maliens jugent les annonces faites par le président lors de son allocution télévisée insuffisantes.
  • Burkina : la main tendue de Compaoré suscite des doutes 17 avril 2019
    Depuis la Côte d'Ivoire où il est en exil, Blaise Compaoré se dit prêt à soutenir le pouvoir à Ouagadougou dans sa lutte contre le terrorisme. L'opinion publique reste divisée.
  • Juve & Ajax: "des enfants qui jouent comme des adultes" Erik ten Hag 17 avril 2019
    Après le Real, triple tenant du titre, c'est l'équipe de Ronaldo, le monsieur Ligue des champions que Frenckie De Jong et sa bande ont laissée au tapis. Douze ans après,le club néerlandais retrouve les demi-finales.
  • Dieselgate : l'ex PDG de Volkswagen risque 10 ans de prison 16 avril 2019
    Martin Winterkorn a été inculpé de fraude aggravée dans l'affaire du Dieselgate, lorsque le constructeur avait truqué ses véhicules pour les faire paraitre moins polluants.
  • L'UA prudente en Algérie mais ferme au Soudan 16 avril 2019
    L'Union africaine a imposé un ultimatum aux militaires soudanais pour quitter le pouvoir. Mais en Algérie où la rue maintient la pression, l'UA s'est limitée à un appel au dialogue pour appliquer des réformes rejetées.
  • Citation de la semaine 16 avril 2019
    "Les changements climatiques ont un impact sur les abeilles à cause de la hausse des températures. Elles peuvent s'adapter à certaines températures, mais au-delà, leur survie est menacée."( Kiatoko Nkoba,ICIPE)
  • Tchad : Kebzabo perd son statut de chef de file de l'opposition 16 avril 2019
    Le président de l’Union nationale pour le développement et le renouveau rejette la décision de justice qui le démet de ses fonctions de chef de file de l'opposition.
  • Notre-Dame de Paris : déjà des offres pour la reconstruction 16 avril 2019
    La cathédrale Notre-Dame de Paris a été partiellement détruite lundi soir par un grave incendie. Les causes sont encore inconnues. Une enquête est ouverte. Des annonces d'aide à la reconstruction ont commencé à tomber.
  • RCA : concrétiser l'accord de paix 16 avril 2019
    Des représentants de l'UA, de l'ONU et de l'Union Européenne sont en Centrafrique pour suivre l’accord de paix signé entre le pouvoir et les groupes armés.