Politique : c’est parti pour les activités du parti « NGPG » en Guinée

Print Friendly, PDF & Email

L’espace politique guinéen continue toujours d’être occupé. La Nouvelle Génération pour le Panafricanisme Guinéen (NGPG), c’est le nom de la nouvelle formation politique. Elle a été officiellement lancée récemment à Conakry au cours d’une conférence de presse qui s’est tenue à son siège national sis à Kobaya dans la commune de Ratoma, en présence des responsables, militants et sympathisants de ladite formation politique.

A l’absence du premier responsable dudit parti Alpha Kabinet Baro se trouvant dans le pays de l’oncle Sam (Etats-Unis), c’est le secrétaire général national chargé de la communication, Bangaly Bafodé Djoubaté qui a piloté cette conférence de lancement officiel.

Selon lui (Bangaly Bafodé Djoubaté), « la Nouvelle Génération pour le Panafricanisme Guinée (NGPG) est un parti révolutionnaire et panafricaniste qui se fixe comme objectif l’union des guinéens et le développement du pays à travers ses propres ressources, mais aussi assuré la sécurité de tous les guinéens partout où il se trouve… »

Poursuivant, il a tenu à préciser que les responsables de leur formation politique (Nouvelle Génération pour le panafricanisme Guinéen) se fixent comme projet de société 7 points essentiels qu’ils appellent le Baro 7.

« Le 1er point : La Guinée et le panafricanisme, 2- la survie des guinéens, 3- l’alimentation et les entrepreneurs guinéens, 4- la jeunesse guinéenne, 5- l’audit de l’administration guinéenne, 6- la femme guinéenne, 7- les fonctionnaires guinéens. Le premier défi à relever au niveau de notre parti, c’est de se présenter aux élections présidentielles de 2020 en Guinée que comptons remporter avec succès grâce à l’accompagnement de tous les enfants du pays », dira-t-il entre autres.

Par Youssouf Keita

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.