Politique : le FAN continue de se hisser au sommet à travers de nouvelles adhésions

Print Friendly, PDF & Email

Alors que la Guinée célébrait son accession à l’indépendance ce samedi 2 octobre 2021, le parti Front pour l’Alliance Nationale (FAN), lui, a encore enregistré de nouvelles adhésions. C’était à l’occasion d’une réunion hebdomadaire du parti à son siège sis à Nongo Contéyah, où le parti a accueilli une trentaine de nouveaux arrivants.

Depuis le coup d’Etat du 5 septembre dernier, le peuple guinéen qui semble désormais renaître de ses cendres a décidé de se fixer de nouveaux objectifs. Ceux-ci se matérialisent par l’adhésion des populations à des partis ayant des objectifs figés. Parmi ces partis, figure le Front pour l’Alliance Nationale (FAN), connu par la plupart des guinéens durant les dernières échéances électorales

« Aujourd’hui, c’est ma première fois d’adhérer un parti politique. Vous savez, quelque soit la position d’un homme, tu as toujours une conviction et c’est là qu’on est différent dans la participation. Tu peux être sympathisant pas partisan. Depuis le temps du PUP nous avons connu la corruption en Guinée jusqu’au jour d’aujourd’hui. Moi personnellement j’ai jugé nécessaire que pour que ma voix soit entendu au sommet, il faut que je sois dans une structure, c’est pourquoi j’ai décidé d’adhérer au FAN, qui est dirigé par une maman », a déclaré ce nouvel adhérent.

Leur souhaitant la bienvenue, Aissata Camara, la secrétaire générale du parti a  appelé ces jeunes a donner le meilleur d’eux-mêmes.

« Le parti FAN, aujourd’hui vous accueille, vous ouvre grandement ses portes, ses mains parce que nous sommes une famille, au-delà de la formation politique nous sommes la même famille, l’unique famille (…). Chaque fois je dis quand il y a de nouvelles adhésions, et que je vois la tête de la jeunesse dans ce parti, ça me rend fière, ça me rend heureuse parce que je me dis que le parti FAN n’est pas comme les autres partis, comme les autres formations politiques, ça va continuer avec mais après aussi Hadja Makalé. Nous voyons d’autres partis aussi quand le leader n’est pas là, le parti est mort. Mais nous ici, nous avons donné la grande chance à cette jeunesse de pouvoir s’exprimer. Et comme on l’a dit aussi le pouvoir ça s’acquiert, ça s’arrache. Aujourd’hui on est entrain de le faire, ne nous arrêtons pas à chemin, allons-y jusqu’au bout », a-t-elle souhaité

Président à la tête du parti depuis maintenant une année, Hadja Makalé Camara a exprimé sa volonté de voir son parti se hisser au sommet à travers la jeunesse.

« Ce parti FAN est un vieux parti qui a été agréé en 2012, mais ce parti n’a été fonctionnel et connu que quand je l’ai pris. Et nous l’avons pris quand ? Nous l’avons pris en mars 2020. Donc nous sommes l’un des plus jeunes partis sur la place. De Mars 2020, vous voyez que c’est seulement en août que la convention a ou me designer comme candidate de ce parti. Août, septembre, octobre nous sommes déjà aux élections. Ce qui signifie que votre parti n’a eu que deux mois pour faire sa campagne. Deux mois pour s’implanter et faire sa campagne. Et cependant sur 13 partis nous avons été 6ème. Quand tu fais la relation entre le temps, l’ancienneté, l’envergure, vous allez reconnaître que nous sommes les premiers, parce qu’en 2 mois, avoir battu 6 partis, des vieux partis en plus, il faut reconnaître que nous sommes des champions. Ce championnat il faut le renforcer, il faut le dynamiser, il faut le maximiser. Il faut que nous puissions couvrir toute la Guinée, parce que ce qui nous importe c’est vous la jeunesse », a déclaré la présidente Makalé Camara.

Précisons que le parti enregistre environ une centaine d’adhésions toutes les semaines.

Maciré Camara

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.