Port Autonome de Conakry : ouverture d’un cadre de dialogue entre la direction générale et le collectif des travailleurs

Print Friendly, PDF & Email

Sous la présidence de l’inspecteur général du travail, un cadre de dialogue a été ouvert ce jeudi, 25 novembre entre le collectif des travailleurs du Port Autonome de Conakry (PAC) et la direction générale du port pour trouver des solutions sur la plateforme revendicative du collectif.
Sous l’implication des ministères des infrastructures et des transports, du travail et de la fonction publique et de l’inspection générale du travail, des discussions ont été ouvertes entre la générale du port et le collectif des travailleurs du PAC autour des points de la plateforme revendicative.
« Hier, nous avons reçu une invitation de la direction générale du PAC à assister à un cadre de dialogue tel que souhaité par le collectif. Ce jeudi, 25 novembre, nous étions autour de la table sous la présidence de l’inspection générale du travail. Le collectif a décliné les préalables qui l’ont poussé à déclencher cette grève. L’inspection générale du travail a donné la caution de légitimité aux revendications du collectif. Les débats se sont déroulés sur les différents points de revendication dans la plus grande satisfaction des autorités car les problèmes que nous avons soulevé sont des problèmes d’actualité qui vont de l’avenir et de la vie des travailleurs du PAC. A ce jour, les esprits se sont retrouvés. Les menaces d’hier sont devenues aujourd’hui des camaraderies », a expliqué Karifala Fofana, le chef service d’étude économique et membre du collectif des travailleurs du PAC avant d’ajouter : « Il n’y a plus d’animosité dans les débats. L’objectif, c’est de se retrouver autour de la table le lundi, 29 novembre 2021 pour poursuivre les discussions. L’inspection générale du travail a insisté sur le fait qu’il n’y aura pas de représailles contre aucun membre du collectif. Personne ne sera relevé de ses fonctions. Et dans ce cadre, le dialogue va continuer car lorsque le dialogue aboutira, tous les travailleurs y compris la direction générale seront satisfaits », a-t-il ajouté.
Pour le coordinateur du collectif des travailleurs du PAC, l’ouverture du cadre de dialogue entre le collectif et la direction générale du PAC est un bon début parce que selon lui, les esprits convergent vers le même sens.
Selon Ibrahima Sadiga Bah, la grève n’est plus d’actualité. Il assure le travail continue normalement.

Sadjo Bah

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.