Port obligatoire du masque à Boké : la police se lance dans une véritable chasse aux sorcières

Print Friendly, PDF & Email

En application des instructions du Président de la République, les agents et les responsables des services de sécurité de Boké ont entamé depuis lundi 24 août 2020, des opérations d’interpellation et de verbalisation des citoyens qui refuseraient de porter les masques de protection contre le Covid-19. C’est pourquoi, ce mercredi 26 août 2020, la Police et la Sûreté régionale ont interpellé plusieurs personnes, piétons et autres conducteurs de motos pour le non-respect des gestes barrières.

« Boké portera la bavette Inch’Allah. Nul n’est au-dessus de la loi. Nous dressons régulièrement des rapports journaliers et, nos chefs hiérarchiques seront informés de ce que nous faisons ici », s’est lâché un officier de police de passage.

Il est à souligner que les contrevenants qui s’acquittent de l’amende ont droit à un reçu et un masque délivrés par la Police.

A l’heure qu’il est, plusieurs personnes interpellées, peinent à trouver les 50.000GNF à payer.

Pour certains, le port obligatoire des masques pourrait être source de conflit entre la Police et les citoyens.

Pour d’autres, « Exiger le masque à tout le monde, c’est penser à préserver la santé publique en danger dans la cité minière de Boké. »

En tout cas, la température ne fait que monter dans le Kakandé. 

Mamadouba Camara, Boké

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.