Poste de 1er vice-président de la Féguifoot : les chances du candidat Djibril Diarra ‘’Becken’’!

Print Friendly, PDF & Email


Le congrès électif de la Fédération guinéenne de football (Féguifoot) est programmé pour le 14 mai prochain à Conakry. Pour le poste de président, après le désistement de Kerfalla Person Camara ‘’KPC’’, le sortant Mamadou Antonio Souaré aura désormais pour challenger l’actuel secrétaire général de l’AS Kaloum, M. Aboubacar Touré, alias ‘’Bouba Tri’’. Au moment où ces lignes sont écrites, ils sont six (6) candidats au poste de premier vice-président de l’instance dirigeante du football guinéen : Djibril Diarra ‘’Becken’’, Aboubacar Titi Camara, Abdoul Karim Bangoura ‘’AKB’’, Almamy Seydou Sylla, Lucien Guilao et l’honorable Zalikhatou Diallo (1ère vice-présidente de l’Assemblée nationale).

Pour beaucoup d’observateurs et analystes sportifs, notamment ceux du football guinéen, le premier cité (Djibril Diarra) est sans nul doute le candidat idéal pour occuper ce poste non moins important de la Féguifoot.

Le natif de Coronthie (commune de Kaloum) fait en effet partie de la légendaire génération du Hafia 77 (triple champion d’Afrique). Sur différents stades du continent, Djibril Diarra ‘’Becken’’ et ses coéquipiers d’alors (en club ou en équipe nationale) ont émerveillé les amoureux du cuir rond non seulement par leurs gestes spectaculaires mais aussi par les bons résultats engrangés au fil des années et des saisons sportives.  Par la suite, il aura l’insigne honneur d’être choisi par la jeunesse de la région administrative de Conakry pour être le président de la Ligue régionale de football. Ayant constaté que les compétitions de foot se limitaient quasiment à l’élite, il a cherché des moyens matériels et financiers pour organiser, avec succès, une compétition dénommée ‘’Coupe de la Ligue régionale de Conakry’’. De mémoire de Guinéen, c’était la première et unique fois que s’est organisée une compétition regroupant l’ensemble des quartiers de la ville de Conakry. Une expérience qu’il étendra aux autres ligues de l’intérieur du pays. C’est dans ce cadre que les championnats régionaux ont été organisés. Une occasion pour lui d’aller vivre et de toucher du doigt ce qui se passe à l’intérieur du pays. Avec ses maigres moyens, son soutien désintéressé aux clubs et aux ligues de football de Conakry et de l’intérieur n’a jamais fait défaut.

En 2011, Djibril Diarra se portera candidat à la vice-présidence de la Féguifoot et sera plébiscité par les membres statutaires. Mais pour avoir osé dénoncer, à juste raison, la gestion scandaleuse de l’instance dirigeante du football guinéen, il se fera suspendre de son poste de vice-président, avant d’être réhabilité par la CAF et la FIFA. La suite, on la connaît. Beaucoup d’eau aura coulé entre-temps sous les ponts.

En août 2020, après la démission de Titi Camara, c’est encore le même Djibril Diarra, économiste de formation, qui a été nommé au poste de conseiller spécial du président du COCAN, en l’occurrence le ministre d’Etat en charge des Sports, Sanoussy Bantama Sow.

C’est au regard donc de ce parcours élogieux de Djibril Diarra, en tant que footballeur de haut niveau et dirigeant sportif visionnaire, que les fins connaisseurs  du football guinéen font de lui le candidat idéal ou le favori des favoris pour le poste de premier vice-président de la Féguifoot. Le rendez-vous est pris pour le 14 mai prochain.   

Mamy Dioubaté

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.