Pour un dialogue en Guinée : Béa Diallo à la MAOG… de Lansana Diawara

Print Friendly, PDF & Email

L’échevin ixellois Lansana Béa Diallo a initié une série de rencontres avec les acteurs de la société civile, les religieux et évidemment avec tous ceux qui peuvent contribuer à mettre en place un véritable dialogue en Guinée. Ce dimanche, l’ancien boxeur d’origine guinéenne était à la Maison des Associations et ONG de Guinée (MAOG) dirigée par Lansana Diawara. 

Au sortir de cette rencontre après une trentaine de minutes de concertation, Lansana Béa Diallo a fait savoir l’objectif de ses démarches : « c’est de rencontrer le plus large possible d’impliquer la maison des Associations et ONG de Guinée afin de mettre tous les acteurs Guinéens autour d’une table pour qu’on puisse se parler ensemble.  Donc, je voudrais que mon ami qui est le coordinateur de cette maison m’accompagne dans cette démarche-là afin de trouver solution. Tous les acteurs que nous avons rencontrés nous ont tous donné une réponse positive. 

L’échevin Ixellois a annoncé qu’il va rencontrer dans les prochains jours, le président de la république. « La prochaine étape aujourd’hui, c’est de rencontrer l’UFDG, le RPG et le président de la République avant que je ne quitte le pays. Après, nous ferons toutes les conclusions et ensuite, nous viendrons avec toutes les propositions concrètes afin que tous les acteurs puissent se retrouver autour d’une table pour accompagner cet objectif noble », a-t-il ajouté. 

De son côté, le Coordinateur national de la Maison des Associations et ONG de Guinée estime que les acteurs doivent accepter de se parler en face afin qu’ils comprennent que s’il y a bien quelque chose qui est au-dessous de chacun de nous, c’est la Guinée. “Et s’il y a quelque chose qui va bien exister après c’est la Guinée. Et quoi que nous fassions la chose que nous ne pouvons jamais abattre, ce serait cette Guinée », souligne-t-il. 

M. Lansana Diawara se dit prêt à accompagner Béa Diallo dans ses démarches. « Nous sommes prêts à accompagner puisque Béa Diallo ne nous amène pas vers cette solution mais il nous a déjà trouvé dans cette solution. Donc, on s’aligne davantage. Vous savez la maison des Associations a souvent fait des sorties dans ce sens pour que les gens se parlent en face et que les solutions qui seront issues de ces différents échanges engagent chacun de nous. Donc, il faut un dialogue sincère parce qu’il ne s’agit pas de se retrouver et discuter simplement, il faut qu’au finish que ça soit les religieux, les partis politiques ou les acteurs sociaux, que chacun applique les conclusions du dialogue. Et ça c’est extrêmement important », a plaidé le Coordinateur national de MAOG.

Yaya Drame de retour à Chypre/Jounaliste à Mediaguinee

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.