Pr Koutoubou SANO se confie : ‘’mon très cher frère Sékou Kourouma ! Tu t’en es allé sans qu’on se dise au revoir !! 

Print Friendly, PDF & Email

Une pandémie est à la fois un châtiment divin et une épreuve divine. Et quiconque serait atteint par une pandémie et meurt en l’acceptant comme une épreuve divine, celui-ci méritera la récompense réservée aux martyrs » !

“Personne n’échappera à la frappe de la mort» !!

La vie sur cette terre est un passage obligé dans un marché où tout être humain se rend de façon individuelle et progressive. Certains parmi nous s’y rendent et y restent longtemps, d’autres s’y rendent pour un court moment.
Évidemment, personne n’y restera éternellement. Pendant notre séjour, court ou long, chacun laissera derrière lui des traces qui seraient appréciées par les hommes d’ici-bas et par Notre Créateur dans l’au-delà.
Par ailleurs, notre Créateur a dû créer un moyen pour nous faire partir du marché quand il veut et comme il veut.
Le marché dont il s’agit n’est autre que le monde que nous vivons et le moyen qu’Il a créé n’est autre que la mort. Et les traces que nous laisserons ne sont autre que nos œuvres et nos actions.
Aucune puissance physique, intellectuelle, matérielle et statutaire ne pourrait résister à la frappe de la mort.
Il va de soi de s’attendre à sa frappe à tout moment et partout et surtout ne pas se tromper en espérant pouvoir lui échapper!
Certes, elle est à la fois brutale, cruelle et impitoyable. Sa brutalité se manifeste par le fait qu’elle ne prévient personne par rapport à son arrivée. Sa cruauté se traduit dans sa capacité de séparer les plus proches et les plus intimes susceptibles d’être inséparables tels que les enfants et les parents, les couples etc. Et Son impitoyabilité réside dans le fait qu’elle ne fait pas de différence entre le gentil et le méchant, le plus jeune et le plus vieux, le pauvre et le riche, le gouvernant et le gouverné etc.
Cependant, le seul remède de sa brutalité n’est autre que les beaux souvenirs légués par les défunts. L’antidote de sa cruauté, ce sont les magnifiques œuvres laissées par les disparus. La panacée de son impitoyabilité, ce sont les actions nobles engagées par les décédés.

Une vie exemplaire pleine d’humilité, d’humanisme et de sérénité !! 

Oui, mon très cher frère Kourouma, tu nous as devancés après avoir laissé des brillants souvenirs pleins de gentillesse, de fraternité, d’amitié, d’humilité et d’honnêteté.

Tu nous as quittés après nous avoir impressionnés par ton humanisme exemplaire, ta loyauté sans faille, ta ténacité sans ambiguïté dans l’amitié et surtout ta sincérité irréprochable dans la fraternité.

Tu nous as quitté après avoir doté notre pays d’un programme inédit de réforme et de modernisation de son administration publique. Une œuvre monumentale qui restera dans les annales de l’histoire de la Guinée.

Oui, ton sérieux dans le travail et ton amour  pour ta patrie t’ont valu l’admiration et le respect de tous ceux et celles qui t’ont côtoyé.
Ton optimisme légendaire et ton esprit d’équipe étaient toujours une source de force pour toi et pour ton entourage.

Ton sourire innocent et naturel était une illustration de ta pureté et ta véracité.

Ton loyalisme inébranlable à ton idole de tout le temps, et ton attachement aux valeurs  de justice et d’équité t’ont coûté, des années durant, des promotions et des postes importants dans l’administration publique!

Tu n’as jamais trahi ni tes convictions ni tes connaissances!!

À la veille de ton départ pour le centre hospitalier de Donka pour y poursuivre ton traitement, j’ai été très conforté et soulagé par ton sens très élevé de responsabilité, de courage et de détermination à vaincre le Covid-19 incessamment.

Au cours de notre conversation téléphonique, j’étais à mille lieux de penser que cela allait être notre dernier échange ici-bas!

Ainsi, tu t’en es allé pour tout bon sans qu’on se dise au-revoir mon cher frère!

Oui, ton adorable famille notamment tes enfants devraient être très fiers de ton audace, ta droiture, ta franchise, ta sérénité, ton abnégation, ta fermeté et ton intégrité.

Tu n’as jamais trahi ni tes  convictions ni tes connaissances ni tes relations.

Oui, tu es resté loyal et fidèle à ton idole, le Professeur Alpha Condé pendant les années les plus difficiles et les plus critiques de la lutte.

Tu es demeuré peinard et confiant dans ta prise de position en dépit des tentations et des sollicitations de tout genre.

Ta progéniture devrait remercier Le Tout Puissant Allah pour avoir eu un père si intelligent, si instruit et par-dessus tout très laborieux.

Que tu sois accordé le statut et la récompense du martyr!! 

Oui, si le Covid-19 estimait t’avoir vaincu semblablement, que ce virus maudit sache qu’il t’a aidé à mériter, par excellence, le statut et la récompense des martyrs dans l’au-delà.

À l’évidence, Le Prophète Mohammed (Paix et Salut sur Lui) a dit, je cite : 

« Une pandémie est à la fois un châtiment divin et une épreuve divine. Et quiconque serait atteint par une pandémie et meurt en l’acceptant comme une épreuve divine, celui-ci méritera la récompense réservée aux martyrs ».

Oui, je n’ai aucun doute que tu as accepté cette pandémie comme étant une épreuve divine.

Par ailleurs, en succombant à cette pandémie, ton statut de martyr est confirmé selon la tradition du Prophète (Paix et Salut sur Lui).

Je cite : « Les martyrs sont au nombre de cinq : celui qui succombe à la pandémie, celui qui meurt noyé, celui qui meurt d’une maladie du ventre, celui qui meurt sous les décombres, et celui qui meurt martyr dans la voie de Dieu » !

Mon cher frère Kouroumakè, je voudrais rejoindre celles et ceux, qui ont, toujours,  apprécié ta simplicité, ta pondération, ta modération et ta modestie pour implorer Le Très Miséricordieux afin de vous accueillir toi-même, mon cher jeune frère bien-aimé, Mory Diané, mon frère Me Salif Kébé, mon commissaire Victor Traoré ainsi que toutes les victimes du Covid-19 en Guinée et à travers le monde, dans Son Paradis !

Je te promets, mon cher frère, l’enfant béni de Missamana à Kouroussa, de continuer à implorer Le Seigneur afin qu’Il protège et bénisse ta progéniture.

Enfin, mettons à profit la fin du jeûne chrétien et le début du jeûne musulman pour prier Le Guérisseur afin d’inspirer les scientifiques à trouver des remèdes pour soigner les patients du Covid-19 !

Ensemble, supplions Le Compatissant en vue de consoler la douleur des familles affectées par cette pandémie !

Ensemble, prosternons nous devant L’Eternel afin qu’Il ait pitié de Ses sujets et sauve l’humanité!

Mes condoléances les plus attristées à toutes les familles endeuillées.

Repose en paix éternelle mon très cher frère Kouroumakè!

Professeur Koutoubou Moustapha SANO

PhD in Laws

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

error: Le contenu est protégé !!