Préfecture maritime: conférence-débat à l’université Mercure internationale de Kipé-Conakry

Print Friendly, PDF & Email

Ce vendredi 27 mai 2016 à 15h30, s’est tenue à l’Université Mercure Internationale de kipé Conakry, une conférence relative à la création d’une Préfecture Maritime en République de Guinée.
Les débats ont été dirigés et animés par le Contre-amiral Lansana TOURE, Préfet Maritime. Accompagné de :
Monsieur Aboubacar CAMARA, Chef adjoint du bureau sûreté maritime et Police de pêche,
Monsieur Sidiki KEITA, Chef Adjoint chargé de communication et Relations publiques. Ordre du jour :
1- Introduction

2- La Préfecture maritime, création et organisation,

3- Le Préfet Maritime, rôle et compétence,

4- La Pêche illicite non déclarée et non réglementée,

5- La Pollution marine.

Après une brève allocution de bienvenue, le Recteur de l’Université déclare la séance ouverte. L’honneur a ensuite été donné à Monsieur le Préfet maritime de dévoiler les thèmes de son exposé.
Dans une ambiance bon enfant, devant un auditoire discipliné et enthousiasmé, le Contre-amiral Lansana TOURE, dans un ton courtois et plein de sagesse, s’adressant aux étudiants, a déclaré substantiellement ;
La problématique de l’eau constitue au jour d’aujourd’hui une préoccupation constante de l’humanité.
Si elle est source de vie et de plaisir, l’eau peut être à l’origine de graves problèmes économiques, politiques, voire de conflits, opposant des Etats côtiers, ayant en commun une même frontière maritime.
Sa distribution géographique varie radicalement d’une région à une autre. Elle est salée ou douce et occupe parfois de très vastes étendues à perte de vue. Ce sont des océans et mers, qui se sont formés et peuplés sur la surface terrestre, il y a plusieurs millions d’années.
Cinq océans constituent l’essentiel de ces espaces qui couvrent 71% de la surface totale de notre planète, soit environ 361 millions de km2.
Dans cette répartition naturelle de l’eau, les Etats unis d’Amérique possèdent 11 351 000 km2, le plus vaste domaine maritime au monde. Ils sont suivis par la France avec trois grandes façades maritimes, 5500 km de côtes et 11 035 000 km2 de zone économique exclusive, reparties dans le monde. Elle occupe le deuxième (2e) rang mondial.
L’Union Européenne est le premier partenaire commercial des deux tiers (2/3) de la planète. Ces 35 000 km de côtes et ces centaines de ports maritimes voient passer chaque année plus de deux (2) milliards de tonnes de marchandises et divers.
80% des marchandises, produites et consommées dans le monde, sont transportées par voie maritime. Près de 50 000 navires de commerce, naviguant sur les mers du monde, assurent ce service sous 150 pavillons différents.
Les deux tiers de la population de la planète vivent dans une zone littorale. 150 pays au monde ont des débouchés maritimes, 45 autres, sont privés de ce privilège et doivent toutefois négocier l’accès avec leurs voisins.
La nature a offert à notre pays la part belle de 59 426 km2 de zone économique exclusive avec 338 km de littoral.
Les eaux territoriales maritimes de la République de Guinée regorgent d’innombrables ressources animales, végétales, et énergétiques.
Nos autorités, conscientes de leurs valeurs intrinsèques et de leurs importances du point de vue économique et stratégique, ont fait d’une priorité la protection de même que la mise en valeur de l’eau ainsi que des espaces maritimes d’intérêt publique et stratégique.
Encore une fois plus que par le passé, la Guinée prend conscience de son retard en matière de gestion de ses potentialités hydrauliques.
Avec des infrastructures maritimes et portuaires vétustes ne répondant plus aux règles et normes internationales requises en la matière, elle s’est préoccupée au cours de la décennie à la modernisation des installations et à l’agrandissement de ses ports maritimes en souffrance.
Pour faire face aux flux et à la croissance exponentielle du trafic maritime international ainsi qu’à la complexité de l’opérationnalité des manœuvres portuaires, notre pays a investi plusieurs millions de dollars dans les travaux portuaires.
Des travaux qui ont servis au réaménagement des ports autonomes de Conakry et Kamsar, en vue de l’augmentation de leurs capacités d’accueil et l’amélioration des performances technologiques de leurs terminaux. Ces réalisations permettent ainsi à notre pays de faire son entrée, de plein pied, dans la mondialisation en se hissant au rang des grandes nations maritimes.
En plus de ces travaux de réhabilitation des installations portuaires, la Guinée vient de réaliser la construction de nouveaux ports aux fin d’expédition de quantités importantes de minerais de fer, de bauxites et divers, des lieux d’extraction et de production jusqu’aux pays transformateurs.
Il s’agit, entre autres : le port fluvial minéralier de Katougouma dans la région administrative de Boké, (SMB) et le port minéralier en eaux profonde de Benty.
En application de la convention des Nations-Unies sur le droit de la mer, en tant qu’Etat côtier, la République de Guinée se doit d’exercer tout son pouvoir et avoir la plénitude de tous ses droits dans le domaine maritime.
C’est pour en jouir légalement et d’exercer pleinement toutes les compétences que reconnait aux Etats littéraux le droit maritime international, que la décision de créer une Préfecture maritime en République de Guinée a été prise en 2011 par le nouveau Gouvernement, à l’initiative du Président de la République le Professeur Alpha CONDE.
Après sa création, le Contre-Amiral Lansana TOURE est nommé par décret Présidentiel, le 18 novembre 2011 dans les fonctions de Préfet maritime. Et se voit ainsi confier la lourde responsabilité des intérêts de notre Etat en mer.
Nous ne saurions alors conclure cet article, sans être aussi clair qu’il est possible de l’être, sur le fait que : nous nous réjouissons vivement du choix de cet officier supérieur de la Marine National à la tête de notre institution.

Un homme d’une rare et exceptionnelle qualité humaine et professionnelle, qui exerce ses fonctions de Préfet maritime avec loyauté et une efficacité remarquable et qui, à travers le temps, a rendu de bons et loyaux services à la nation.
Nous pensons que c’est pour nous une richesse que d’avoir un collaborateur d’une telle envergure et nous profitons de cette occasion pour lui rassurer de toute notre loyauté pour une collaboration efficace, non seulement au service de la Préfecture maritime, mais aussi de toute la nation guinéenne.
Etant le premier Préfet maritime à la tête de la toute première équipe dirigeante de la Préfecture Maritime nouvellement créée, les dés sont jetés et désormais tous les regards sont tournés vers lui.
Nous mesurons, à sa juste valeur, l’immensité des tâches difficiles et les défits qui nous attendent. Nous sommes cependant convaincus qu’avec l’engagement et la participation de chacun, nous serons en mesure de les relever avec le concours de tous les acteurs du monde maritime, des administrations gravitant autour de la Préfecture Maritime et participant à l’action de l’Etat en mer.
C’est en travaillant ensemble, dans une synergie d’action, en équipe naturellement soudée autour du chef, avec perspicacité, rigueur et professionnalisme que nous atteindrons ensemble les objectifs que nous nous sommes fixés.
Aucun Homme ne peut agir seul, aucune ville, aucune nation, ni aucun continent, en ce qui concerne la problématique de l’eau et des espaces qu’elle occupe. C’est un problème qui doit se traiter à l’échelle planétaire dans lequel chacun de nous est associé et jouera le rôle d’acteur principal en prenant activement part au combat.
L’enjeu est de taille, alors agissons et travaillons ensemble si nous voulons gagner ensemble.
Au terme des débats et l’ordre du jour étant épuisé à la grande satisfaction des étudiants, la séance est levée à 17h 30 Mn.
NB : les points 2, 3, 4, et 5 de l’ordre du jour feront l’objet des prochains articles qui seront publiés par la cellule de communication et relations publiques de la Préfecture Maritime de Guinée.
Nous vous remercions et comptons fermement sur votre franche collaboration.

Mr Sidiki KEITA
Préfecture Maritime
Chef-Adjoint chargé de communication et 
Relations publiques

Email : sidikikeita2000@gmail.com

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.