Première défaite de Paul Put : les critiques de Morlaye Soumah ‘’Collovati’’… 

Le nouveau sélectionneur de l’équipe nationale de Guinée Paul Put a essuyé hier sa première défaite face à la Mauritanie à Nouakchott (2-0) en match amical. Joint au téléphone par Mediaguinee, l’ancien capitaine du Syli national, Morlaye Soumah dit ‘’Collavati ’’ dit ne pas être trop trop fâché avec cette défaite.

La Guinée ne veut pas la révolution du football, c’est ça notre problème

« (…) C’est un début et le nouveau sélectionneur ne connaît pas les joueurs. Je sais qu’il va se référer aux gens qui peuvent l’aider à avoir des bons joueurs, à des joueurs qui peuvent rendre service à la Guinée. Mais, il a fait à la hâte comme ça là, je pense que ça va être difficile pour lui. C’est un match amical. Donc, il y a tous les ingrédients. C’est difficile de critiquer et c’est un début, donc on ne peut pas savoir de quoi il est capable. Et c’est un match en déplacement, on aurait aimé voir un match à Conakry au moins pour juger et savoir ce dont il est capable », déclare l’ancien défenseur du Syli. Ajoutant que « la Guinée ne veut pas la révolution du football, c’est ça notre problème. Quand les joueurs ne sont pas bons, il faut faire table rase. Essayez de prendre les jeunes joueurs qui se préparent comme l’on fait les Sénégalais. Vous savez, nous (Guinéens, ndlr), on a tendance à continuer et à faire les mêmes erreurs. Il faut qu’on change. Et il faut qu’il y ait de relève parce qu’on n’a pas de joueurs. Il faut voir, il y a combien de joueurs qui jouent dans un club comme titulaires ? », lâche-t-il.

Il faut que Paul Put vienne vers les gens qui peuvent l’aider

Par ailleurs, l’ancien joueur de Bastia, en France, conseille au nouveau sélectionneur de venir vers les anciens joueurs. « Moi (Kollovati, ndlr), ce que j’ai à lui donner comme conseil, il faut qu’il (le sélectionneur Paul Put, ndlr) qu’il vienne vers les gens qui peuvent l’aider. Mais il ne faut pas qu’il reste sur son idée comme quoi il a déjà quelque chose, ça ne marchera pas. Il faut qu’il vienne à Conakry pour discuter avec tous ceux qui sont liés au sport sinon ça va être difficile pour lui. S’il nous demande, nous viendrons parce que tout le monde veut aider son pays. Mais le problème, peut-être qu’on (anciens joueurs) leur a fait du mal (Rires). Il y a les gens qui s’y connaissent dans le football en Guinée mais cela ne fait rien de discuter avec ces gens-là. Nous, on ne fait pas partie de lots des gens (Rires aux éclats). Parmi les anciens, il n’y en a pas (l’équipe nationale, ndlr).  Kaba Diawara n’a joué que 5 matchs, ce n’est pas une question de le critiquer. Dian Bobo, Salam Sow, Titi Camara, on peut comprendre. Il y a tellement de talents à consulter mais ils disent non, tous ceux qui ont fait quelque chose pour le pays (il n’achève pas sa phrase). Comme pour l’instant ce n’est pas le cas, c’est un peu délicat », regrette-t-il.

Yaya Dramé

628300576

 

Print Friendly, PDF & Email



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *