“Présidence à vie”: pour  Faya Millimouno, “Alpha Condé ne va pas limoger le DG de la police nationale”

Print Friendly, PDF & Email

Le président du Bloc Libéral (BL) Dr Faya Lansana Millimouno a fermement réagi suite aux propos tenus par le directeur général de la police nationale Bangaly Kourouma qui a déclaré à N’Zérékoré, au sud de la Guinée, que  le président Alpha Condé est au pouvoir aussi longtemps qu’il restera en vie. C’était la  semaine dernière au siège régional du Rpg Arc-en-ciel.

Joint donc au téléphone, lundi, par Mediaguinee,  Dr Faya a confié qu’en Guinée, les gens ne sont pas à des positions qu’ils méritent.

Quand on a des personnes, souligne-t-il, de son genre au plus haut niveau de l’administration, c’est parce qu’en Guinée les gens ne sont pas à des positions qu’ils méritent. Quelqu’un qui ne rêvait pas être commissaire d’une police dans un quartier, quand on le parachute à la tête de la police guinéenne, pour  lui c’est comme si Dieu l’avait salué à la main droite parce qu’il sait que le jour où la personne qui l’a mis là ne sera plus là , il s’en ira le lendemain parce qu’il n’est pas là par mérite ».

Pour lui,  il faut que dans notre pays qu’on ait la culture de nommer les personnes qu’il faut à la place qu’il faut.  «Il faut que nous nommions les cadres par méritent en tenant compte de leur expérience, de leur intégrité, ils ne feront pas de n’importe quoi. Nous sommes dans une république qui devient de plus en plus une république bananière. Parce que si on était dans une république normale, le président de la république ne devait même pas attendre que quelqu’un le lui demande, il devait destituer ce monsieur là et le mettre en examen », dit-il.

Plus loin, il précise que le Pr. Alpha  Condé ne va pas limoger Bangaly Kourouma. Pourquoi? Tout simplement parce qu’ils sont liés, répond-il.

« Le président de la république ne le limogera  pas parce qu’il n’a pas nommé  le gars là  parce qu’il est compétent. Mais parce qu’il est lié à lui. Le procureur de la république devait se saisir de ce dossier parce que c’est aussi un acte de la constitution. Mais on demande aux leaders d’opinion de s’exprimer et chacun condamne puis après ça passe », regrette Dr Millimouno.

Et de mentionner: « Puisqu’on continue à le maintenir, ce monsieur(Bangaly ndlr) doit s’occuper du boulot qui lui a été confié qu’est la sécurité des Guinéens .Aujourd’hui nous vivons d’insécurité partout, je veux parler par exemple du préfet de Coyah qui  a failli perdre la vie, il y a  juste une semaine. Les gens perdent la vie sur nos routes  à cause des coupeurs de route, les gens se font attaquer chez eux par des  personnes en uniformes,  soit de la police ,de la gendarmerie ou de l’armée, il doit savoir qu’il n’est pas là pour être un militant d’un parti politique » .

« La dernière chose qui n’est pas moindre, c’est que le pays fait face à des difficultés et à des problèmes véritables: la pauvreté va crescendo, le chômage n’en parlons pas, les jeunes sont dans le désespoir et ils  meurent par centaines pour passer la méditerranée tous les jours parce qu’ils n’ont pas d’opportunité ici », a déploré le président du BL.

«Ce sont des problèmes  réels. De temps en temps, on fait intervenir ces genres de démagogues comme le soi-disant directeur général de la police pour créer une diversion, enlever l’attention des gens sur des vrais problèmes. A mon avis, si le président de république veut que ce pays là soit respecté, il devait déjà nous débarrasser de ce monsieur », martèle Faya.

Par Elisa Camara

+224 654 95 73 22

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.