Présidentielle 2020. Kankan : après son vote, le gouverneur prône la paix

Print Friendly, PDF & Email

Nous y sommes enfin. Les votes pour le scrutin du 18 octobre 2020 ont bel et bien commencé dans la commune urbaine de Kankan. Très tôt, dès 7 heures ce matin, plusieurs bureaux de vote ont ouvert un peu partout à travers la ville. C’est au quartier gare, à l’école primaire franco-arabe et au bureau de vote numéro 2, situé à une centaine de mètres du gouvernorat, que le gouverneur de la région administrative de Kankan et préfet se sont acquittés de leur devoir civique.

Après avoir mis son enveloppe dans l’urne et plongé son index gauche dans l’encre, Sadou Keita le gouverneur de Kankan, a prodigué quelques conseils à la population afin de maintenir la paix et la quiétude sociale en cette période électorale.

“Je suis très heureux de savoir que cette élection sera très apaisée dans notre région. Je souhaite vivement à ce que chaque citoyen se mette dans l’esprit que le vote est l’expression d’un choix, et la loi veut que ce choix soit discret, il est donc souhaité que chacun vote, s’exprime librement, et que l’on sache que rien ne vaut la paix, cette séquence d’élections ne devrait pas compromettre notre vie en commun, ce choix de la personnalité qui va désormais diriger la Guinée, ne devrait pas compromettre le tissu social, il faut que notre vie en commun soit encore renforcer, parce que celui qui sera président de la République aura la majorité de la population, c’est le souhait le plus ardent que j’exprime, et à tout moment c’est ce qui est requis. Nous souhaitons la paix, la convivialité, nous souhaitons que les solidarités naturelles qui ont été bâties à notre insu et qui sont forcément ce qui nous lie aujourd’hui, se consolidé du jour au jour”, a-t-il dit.

Cheick Ahmed Sékou Nabé, correspondant à Kankan

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.