Présidentielle/2è réunion du comité inter-parties (CIP) : la CENI promet des élections ”inclusives, apaisées et transparentes”

Print Friendly, PDF & Email

“Informations et échanges autour des opérations du processus électoral notamment sur l’état d’avancement du traitement des données au niveau du site central après la révision exceptionnelle des listes électorales“, c’est le thème d’une rencontre qui s’est tenue ce vendredi à Conakry, entre la commission électorale nationale indépendante(CENI) et les acteurs du processus électoral dans le cadre de la deuxième réunion du comité inter-parties (CIP). Ce, après la 1ère qui s’est tenue le 07 juillet dernier.

Au cours de cette réunion qui intervient à moins de deux mois de la présidentielle du 18 octobre prochain, la Ceni a mis l’occasion à profit pour rassurer les représentants de partis politiques, les partenaires techniques et financiers du processus électoral guinéen et les représentants de la société civile, des dispositions prises pour le bon déroulement de ce processus électoral.

“Le président de la Ceni tient à rassurer toutes les parties prenantes que les préparatifs des opérations électorales telles que prévues dans le programme vont bon train. Et la Ceni restera toujours avec les parties prenantes pour la concertation, les implications. Et que le comité ou la Ceni technique d’action et suivi du processus électoral est déjà mis en place au niveau de la Ceni. Nous allons écrire à tous les acteurs pour envoyer au niveau de cette cellule leurs représentants”, a déclaré, le président du CIP et vice-président de la Ceni, Bakary Mansaré.

“La Ceni est très consciente des enjeux et des défis de l’organisation de ces élections présidentielles, poursuit-il.  La Ceni prendra tous les soins nécessaires pour que ces élections soient inclusives, apaisées et transparentes”.

Plus loin, d’informer : ‘’le gouvernement, en dépit de la conjoncture, a mis à la disposition de la CENI, des ressources financières et matérielles nécessaires pour l’exécution de nos activités. Et, nous sommes heureux de vous apprendre aussi que pour la suite de nos activités, le montant sur les dépenses financières pour ces activités est déjà clos”.

Pour rétablir de plus la confiance entre elle et les acteurs du processus électoral, la commission en charge d’organiser des élections en République de Guinée a procédé à la présentation des résultats portant sur la mise en place des démembrements et les CAERLE. Ensuite, un manuel de transparence des opérations et un guide du candidat pour l’élection présidentielle.

“Nous avons pensé qu’il était aussi important de définir clairement qu’est-ce que la transparence sur le processus électoral qui n’est pas que le processus, qui consiste à faire la transparence dans chacune des opérations du processus électoral. Donc c’est pour relever le doute et la susceptibilité et surtout des comportements qui peuvent entacher la crédibilité des résultats des élections”, a expliqué, Boubacar Biro Barry, co-directeur départemental démembrements.

Par ailleurs de préciser : “Et nous avons jugé utile de produire ce document et le diffuser à tous les acteurs du processus. Nous envisageons même de diffuser ce manuel au niveau de tous les chefs-lieux de régions administratives de notre pays afin de dissuader les tensions et amener la cohésion sociale entre les différents acteurs du processus”.

A rappeler que lors de ladite rencontre, les partis politiques ténors de l’opposition ont encore brillé par leur absence.

Elisa Camara

+224 654 95 73 22

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.