Présidentielle à Boké : le gouverneur invite la population à privilégier la paix

Print Friendly, PDF & Email

Le scrutin présidentiel de ce 18 octobre a bien démarré dans la préfecture de Boké qui totalise 203.135 électeurs, 755 bureaux de vote dont 76 dans la commune urbaine. Après avoir accompli son devoir civique à l’école primaire Laïque de  Salikènè (Dibiya), le gouverneur de région, Général de Brigade, Siba Sévérin Loholamou a déclaré :

« L’ambiance qui règne est celle de la sécurité et de sérénité. Ceux qui ne sont pas guinéens, les mineurs, les condamnés ne peuvent pas voter aujourd’hui. Alors, qui a le droit de voter parce que nous remplissons les conditions de voter, il le faut pour le pays et il faut le faire pour soi-même. Parce qu’il s’agit du choix du président de la République. Donc, c’est un vote majeur. Je viens d’avoir la chance de voter, ça s’est très bien passé. »

Selon lui, la finalité, c’est la sécurité, la paix et la quiétude sociale en Guinée. « La population de Boké, nous faisons ce vote dans un contexte sanitaire difficile et les clivages sociopolitiques viennent s’ajouter. Tout ceci crée la tension. Je demande à la population de Boké de garder raison. C’est la paix qu’il faille privilégier, il faut le faire à tout prix. C’est cette paix qui permet aux uns et aux autres d’évoluer. »

Poursuivant, il dira qu’à Boké, « on a besoin d’évoluer car, le besoin de développement est immense. Ce n’est pas seul président de la République qui peut tout faire. »

Plus loin, il a interpellé l’ensemble des couches sociales de sa sphère politique sur la nécessité et l’importance de préserver la paix en évitant les violences et les casses. Une manière d’aller vers le développement qui, selon lui, consiste à faire chaque jour un pas en avant.

Mamadouba Camara 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.