Présidentielle à Djibouti: Ahmed Tidiane Souaré désigné par l’UA pour conduire la Mission d’observation…

Print Friendly, PDF & Email

Ahmed Tidiane Souaré, ancien Premier ministre du feu général Lansana Conté, a été désigné par la commission de l’Union Africaine pour conduire la mission de supervision de l’élection présidentielle en République de Djibouti, prévue le vendredi 9 avril prochain. Cette  mission commencera ses travaux le 5 avril pour les achèver le 12 avril 2021, par un communiqué et un point de presse. C’est le concerné lui-même qui l’a fait savoir ce samedi 3 avril, lors d’un point de presse -par visioconférence- tenu dans les locaux de WestAfrica TV.

Cet ancien Premier ministre a rappelé le rôle qu’il est appelé à jouer : « Mon rôle sera de coordonner, d’impulser, d’orienter  toutes les équipes d’observation relevant de la commission de l’Union Africaine. Il s’agira de rencontrer l’administration, les acteurs politiques, la CENI, les organes d’organisation des élections, les juges électoraux, les partis politiques et les candidats en lice pour la présidentielle en question, pour se faire une idée sur la préparation, l’organisation et le déroulement de l’élection. »

L’ancien Premier ministre des dernières années de la mandature de Conté de poursuivre en ces termes : « L’Union Africaine se donne elle-même pour mission l’accompagnement des processus électoraux, pour la consolidation de la paix et des acquis démocratiques au sein des États membres au sein de l’institution. C’est donc dans ce cadre que la commission, pour mettre en œuvre cette vision de l’Union Africaine, choisit des personnalités d’expériences, pour conduire des missions d’observation des processus électoraux. Ses missions comprennent des Ambassadeurs, des anciens Ambassadeurs, la société civile, des institutions, donc c’est tout cela qui est déployé pour observer le déroulement des élections, en l’occurrence  l’élection présidentielle en République de Djibouti. », explique-t-il.

Pour finir, il dira que les enjeux de cette élection, c’est comme toutes les autres élections. « C’est pour designer le futur président de la République et Djibouti est un pays membre de l’Union Africaine, qui a une position géographique stratégique. Donc, il y a des enjeux bien stratégiques que politiques. La commission de l’Union Africaine souhaite que cela se passe dans les conditions de paix, de transparence et de respect des normes démocratiques.”. Ajoutant que “la République de Guinée est impliquée et elle est informée, mais c’est la commission de l’Union Africaine qui est chargée de prendre toutes les charges de cette mission”.

Mamadou Yaya Barry

622266708

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.