Présidentielle : Alia Diaby (INIDH) invite les ‘’candidats à éviter l’apologie de la violence’’

Print Friendly, PDF & Email

Suite aux déclarations partisanes et l’escalade de la violence en Guinée depuis la fin du vote le 18 octobre, le président de l’institution nationale indépendante des droits humains (INIDH) Dr Alia Diaby a invité mercredi les candidats en lice à la retenue et à éviter les initiatives illégales de proclamation partisane des résultats de l’élection.

Dans sa déclaration qui portait sur le rapport synthèse des missions de l’INIDH déployées dans le pays à l’occasion de la présidentielle du 18 octobre, le président de l’INIDH, Alia Diaby  a affirmé qu’en dehors d’irrégularités résiduelles, le vote du 18 octobre s’est bien déroulé.

‘’L’INIDH est en mesure d’affirmer qu’en dehors d’irrégularités résiduelles, l’élection présidentielle s’est déroulée dans l’ensemble et pour l’essentiel sans violence et dans le respect de la liberté, la transparence ainsi que des principes et valeurs démocratiques sur toute l’étendue du territoire national“, a déclaré, Alia Diaby. Ajoutant que toute cette victoire revient au brave peuple de Guinée.

Plus loin de souligner :” j’invite à dédramatiser et rappelle à tous que la Ceni est seule compétente pour organiser, superviser et proclamer les résultats provisoires de l’élection présidentielle. Le pays doit et peut éviter la violence dont les conséquences sont imprévisibles“.

En attendant la fin des opérations de centralisation et la proclamation des résultats, le président de l’INIDH a recommandé au gouvernement d’assurer la sécurité des personnes et des biens ainsi que l’ordre public dans le respect des droits humains, des lois de la république et des standards internationaux.

A la Ceni de proclamer les résultats provisoires de l’élection présidentielle dans les délais constitutionnels conformément à son engagement. Aux partis politiques et aux candidats d’éviter l’apologie de la violence en donnant les conseils clairs de non-violence aux militants ; d’éviter les initiatives illégales de proclamation partisane des résultats de l’élection ; d’attendre et respecter les résultats publiés par les instances compétentes. Et en cas de désaccord de suivre les voies de recours disponibles et accessibles. Aux chefs religieux et aux notabilités de continuer à prêcher la consigne de non-violence, le message de paix de quiétude et de solidarité. A la population d’éviter les attroupements aux abords de la voie publique, la provocation, la violence, le repli communautaire, les destructions de biens publics et privés, et de respecter l’autorité de l’Etat“, a-t-il recommandé.

Elisa Camara   

+224 654 95 73 22

 

 

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.