Présidentielle : Alpha Condé s’offre un bain de foule à Coyah, la belle touche de Kiridi

Print Friendly, PDF & Email

C’est devant une foule en liesse à Coyah ce Samedi, 10 octobre 2020 que le candidat du parti présidentiel (RPG Arc-en-ciel), Pr Alpha Condé a entamé une tournée qui le conduira dans plusieurs localités en cette campagne électorale pour la présidentielle du 18 octobre prochain.

C’était en présence des membres du directoire préfectorale de campagne, des autorités préfectorales et communales ainsi que de nombreux militants et sympathisants venus de tous les endroits de ladite localité.  

Dans la langue du terroir (Soussou), Pr Alpha Condé s’est directement adressé à la foule en ces termes :

« Nous allons récupérer tous les terrains qui ont été vendus. Ils avaient pris le kilomètre 36 mais aujourd’hui, nous l’avons restitué aux femmes. Levez vous, si vous ne voulez pas que vos enfants deviennent des étrangers dans leur propre localité. Ne vous trompez pas, il y a deux camps à savoir nous et puis les autres (…) Bâ Mamadou était de l’opposition, Siradiou Diallo était de l’opposition, Jean Marie Doré aussi, idem que moi aussi. Quant à eux, c’est Conté qui les a fait fonctionnaires et Premiers ministres. Ils ont volé et il (Conté) les a tous maudits en disant que si Dieu le veut, vous n’aurais jamais la présidence ici. C’est cette malédiction qui les suit. Cellou dit partout que je suis malade et que je n’arrive même pas à marcher. Est-ce que vous avez vu sa façon de marcher ? Même quad le vent souffle, il peut tomber. Mais comme en Guinée, il y a trop d’analphabètes et de mensonges, les gens croiront aux mensonges. », dit-il.

Poursuivant, il dira qu’il prendrait un décret la semaine prochaine pour que les marchés UNIPRA et AVARIA sis à Madina reviennent aux femmes.

« Je prends le décret parce qu’ils les ont acquis dans le vole. J’ai dis que tous les Guinéens auront une maison et il y a ce programme. Croyez-y, nous ferons dans ces 6 ans plus que les 10 années précédentes. Pourquoi ? Parce que nous sommes plus forts aujourd’hui qu’hier. Quand tu prends 10 personnes en Guinée aujourd’hui, 7 sont des jeunes. C’est eux l’avenir de ce pays. Je veux que demain, nous leur laissons les destinées de ce pays à ces jeunes, qui n’ont pas volé et n’ont rien fait de mal. Nous avons un fond pour les jeunes. Nous nous sommes engagés d’ici 2023, à créer 100 000 jeunes entrepreneurs. Je n’ai pas dis employés, mais  100 000 jeunes entrepreneurs. Que les jeunes et femmes sachent que leur moment est arrivé. Nous n’oublions pas les personnes âgées et les handicapés… » 

S’agissant de la campagne électorale en cours, il fera savoir qu’elle doit être programme contre programme.

« Mais ils n’ont pas de programme, sauf jeter des cailloux, caillasser des voitures et détruire des maisons. Quand Cellou voyage, il voyage avec 20 à 50 camions. Alors qu’on est en période de Coronavirus. Mais ils ne respectent pas ça. Mais si tu veux en parler, ils diront ceci ou cela. Moi, je n’ai peur que de Dieu. Tant que tu as les femmes derrière toi, rien ne t’arrivera. Dieu a dit que ce que femme veut, c’est ce qu’il veut. Ce que femme veut, Dieu veut… » 

Cette forte mobilisation, faut-il le noter, a été réussie grâce à l’implication du ministre d’Etat secrétaire général de la Présidence de la République Naby Youssouf Kiridi Bangoura, natif de la localité, qui a conduit avec maestria l’opération. 

Youssouf Keita, de retour de Coyah

+224 666487130

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.