Présidentielle de 2023 en RDC : l’ancien Premier ministre Matata Ponyo candidat

Print Friendly, PDF & Email

L’ancien Premier ministre de la République démocratique du Congo, actuellement sénateur, Augustin Matata Ponyo a annoncé mardi qu’il sera candidat à l’élection présidentielle prévue pour 2023 dans son pays.

Il a fait l’annonce au terme d’un congrès de son parti LDG, Leadership pour le développement et la gouvernance, créé après s’être départi de son ancienne formation politique, le PPRD (Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie) de Joseph Kabila, l’ancien président congolais.

« Je vous informe avoir décidé d’accepter votre choix porté sur ma personne comme candidat de notre parti à l’élection présidentielle », a déclaré M. Matata Ponyo, 57 ans, sous des applaudissements de l’assistance.

« Comme Lumumba »

L’ancien Premier ministre a révélé avoir « un rêve comme celui de Patrice Emery Lumumba de voir, au centre du continent, une puissance économique au service des Congolais, des Africains et du monde ».

Pour faire aboutir son rêve, le sénateur devra d’abord se tirer de démêlées avec la justice congolaise. En effet, M. Matata Ponyo est accusé d’avoir détourné plus de 280 millions de dollars prévus pour la construction du parc agro-industriel de Bukanga Lonzo sous le président Kabila, des accusations qu’il rejette. Saisie, la Cour constitutionnelle de la RDC a tranché à deux reprises en sa faveur, mais l’élu reste frappé d’une interdiction de voyage à l’étranger et privé de son immunité.

Pour l’heure, la Commission électorale nationale indépendante n’accepte pas encore les candidatures. L’arbitre du jeu électoral en RDC fait face à de nombreuses contraintes et le calendrier des échéances de 2023 est loin d’être établi.

VOA

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.