Présidentielle du 18 octobre : déclaration de la Maison des Associations et Ong de Guinée (MAOG)

Print Friendly, PDF & Email

Conformément aux dispositions pertinentes du code électoral et du protocole additionnel sur la démocratie et la bonne gouvernance relatives à l’assistance électorale, la Maison des associations et ONG de Guinée a déployé des observateurs électoraux sur toute l’étendue du territoire national pour la supervision du processus électoral du dimanche 18 octobre 2020.

A cette occasion, une chambre d’opérationnalisation pour la soirée électorale a été mise en place pour le traitement des données et informations remontées par nos observateurs.

De l’ouverture des bureaux de vote :  Nous avons constaté une large participation des électeurs dans la plupart des bureaux de vote visités par nos observateurs.

En effet le vote a débuté dans un climat de calme et de sérénité sur toute l’étendue du territoire. La quasi-totalité des bureaux de vote a ouvert entre 7H et 8H même si de légers retards ont été constatés par endroit notamment à Conakry, cela était dû à une forte pluie qui s’est abattue sur la capitale. 

Certains bureaux de vote à l’intérieur du pays ont été ouverts entre 10H-11H, suite au retard accusé par les agents de bureau de vote pour l’acheminement des matériels électoraux.

Dans les bureaux de vote visités, nous avons remarqué que la CENI l’organe de gestion des élections en Guinée a pris toutes les dispositions nécessaires pour la disponibilité du matériel électoral.

Un rapport global de l’observation électorale de la Maison des Associations et ONG de Guinée fera l’objet d’un point de presse et sera remis aux partis politiques en compétition et aux institutions aussi bien nationales qu’internationales.

Par la même occasion, nous lançons un appel solennel aux leaders des partis politiques de s’abstenir à proclamer leur « victoire », un droit exclusivement réservé à l’organe en charge de la gestion des élections CENI, qui organise, compile et centralise les procès-verbaux à travers ses démembrements, totalise les voix exprimées pour chaque candidat et en proclame les résultats totaux globaux provisoires. En cas de grief, de saisir les institutions habilitées à trancher les contentieux électoraux notamment la cour constitutionnelle.

Au futur vainqueur de cette élection, nous lui demandons de célébrer sa victoire avec humilité et courtoisie.

Aux futurs vaincus, nous leur demandons de reconnaitre humblement leur défaite et en féliciter le vainqueur.

Que Dieu bénisse la Guinée et les guinéens.

Nous vous remercions

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.