Présidentielle du 18 octobre : le PUP, ancien parti au pouvoir, n’ira pas !

Print Friendly, PDF & Email

« La date des élections présidentielles a été fixée au 18 octobre 2020, sans aucune concertation dans le cadre d’un dialogue inclusif »

C’est après une rencontre avec la base, ce mardi 08 septembre que le président du parti de l’unité et du progrès (PUP), ancien parti au pouvoir, Fodé Bangoura a dans une déclaration rendue publique annoncé la non-participation du parti à l’élection présidentielle du 18 octobre prochain. Tout en évoquant les raisons qui ont motivé cette décision.

Selon Fodé Bangoura, ‘’de tout ce qui précède, le Parti de I’Unité et du Progrès, le P.U.P devrait en principe prendre part à tout scrutin national revêtu d’un caractère légal et légitime c’est-à-dire conforme à la Constitution nationale en vigueur et au Code électoral régissant et garantissant le mode électoral”. Rappelant que le parti en a les ressources humaines, matérielles et financières. 

Ainsi, dit –il, le Parti de l’Unité et du Progrès (P.U.P) fidèle á son DEVOIR DE MEMOIRE autour duquel des LEGENDES se sont bâties 28 ans durant, se voit dans l’obligation morale d’annoncer officiellement et publiquement les raisons fondamentales pour lesquelles il s’interdit systématiquement et de manière sans appel de s’associer à toute action initiée et mise en œuvre par le régime en place notamment sa participation au scrutin du 18 octobre 2020 ». Avant de souligner que ces « raisons sont entre autres l’absence de dialogue politique inclusif, le mépris des recommandations de la communauté internationale à conférer au processus électoral national guinéen plus de crédibilité parce que conforme aux standards démocratiques, la qualité actuelle du fichier électoral qui est sujet de contestation généralisée parce que non consensuel, un code électoral révisé et taillé sur mesure, le double scrutin référendaire et législatif du 22 mars 2020 avec ses conséquences actuelles sur le terrain, la date des élections présidentielles a été fixée au 18 octobre 2020, sans aucune concertation dans le cadre d’un dialogue inclusif”.

Par ailleurs de déclarer que la Direction Nationale estime que toutes ces raisons évoquées plus haut, si elles ne sont pas énumérées, mériteraient cependant d’être prises en compte pour valablement justifier la non-participation du PUP aux mascarades électorales organisées par le régime en place.

Elisa Camara 

+2246547333

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.