Présidentielle en Guinée : la Mission d’observation de la Cedeao salue ”le civisme des électeurs”

Print Friendly, PDF & Email

Selon la mission d’observation de la CEDEAO en Guinée, l’élection présidentielle du 18 octobre 2020 s’est déroulée dans un contexte de profonde méfiance entre les acteurs politiques guinéens sur l’ensemble du processus électoral.

 Dans une déclaration dite préliminaire lue par Jose Maria Neves, chef de la mission d’observation ce mercredi, 20 octobre 2020 à Conakry, la CEDEAO, conformément à sa tradition de solidarité régionale, a manifesté son engagement à soutenir le gouvernement, les parties prenantes et le peuple guinéen dans le but de créer un environnement propice à la tenue de l’élection présidentielle le 18 octobre 2020.

« Notant que la campagne électorale s’est déroulée sur toute l’étendue du territoire dans un climat politique tendu, la mission d’observation de la CEDEAO note aussi que la campagne a connu quelques incidents avec l’utilisation de violences verbales et langages à quo-notation ethniques. Tout en dénonçant le fait que tous les candidats n’aient pu accéder à certaines régions et préfectures, leur empêchant ainsi de faire connaître leur programme aux publics, la mission de la CEDEAO après une évaluation minutieuse des informations de ses observateurs déployés sur le terrain a noté sept (7) points positifs le jour du scrutin.  Ce sont entre autres : le climat apaisé qui a prévalu de façon générale tout au long du processus  électoral ; la disponibilité du matériel électoral dans tous les bureaux de vote observés ; la grande mobilisation des électeurs tout au long du scrutin ; une présence effective mais discrète des forces de sécurité ; la présence effective des représentants de l’UFDG et du RPG dans la plupart des bureaux de vote observés et RGD, PACT, FAN, PADES, MND, PLP dans certains bureaux de vote et ; le bon déroulement du processus de dépouillement et de décompte des suffrages conformément aux dispositions du code électoral et des textes subséquents », indiquera-t-il. 

Par ailleurs, elle note aussi des points à améliorer tels que « l’accès et la libre campagne des candidats sur toute l’Europe du territoire guinéen ; le problème d d’éclairage observé dans la majorité des bureaux de vote visité ; le manque de professionnalisme d’un certain nombre d’agents de bureaux de vote, caractérisé par la non-maîtrise des procédures de vote et ; le manque d’harmonisation dans l’interprétation des lois par les agents des bureaux de vote », estime-t-il. 

Comme conclusions provisoires, la mission d’observation de la CEDEAO félicite le peuple guinéen et le gouvernement pour les dispositions prises pour la tenue de cette élection et salue la patience, le civisme dont les électeurs ont fait preuve au cours du scrutin.

« La CEDEAO encourage les électeurs à maintenir leur comportement exemplaire jusqu’à la proclamation définitive des résultats provisoires. Elle les exhorte à garder ce sens élevé de responsabilité et à préserver les valeurs de tolérance et de paix. Le processus électoral s’est déroulé sans la paix conformément à la législation en vigueur en Guinée. Par ailleurs la mission lance un appel aux candidats en lice pour l’élection présidentielle à respecter les résultats issus des urnes et les exhorte à recourir, en cas de besoin, aux voies légales pour le règlement de tout contentieux électoral, pour préserver la paix, la stabilité et la démocratie », déclare-t-il. 

Pour finir, la mission d’observation de la CEDEAO, par le biais des observateurs à long terme et du bureau du Représentant Résident du Président de la Commission de la CEDEAO observera les développements post-électoraux jusqu’à la proclamation définitive des résultats. 

Maciré Camara

 

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.