Présidentielle : la mission d’observation de la Cedeao chez le président de la HAC

Print Friendly, PDF & Email

A peine arrivée à Conakry ce mardi 13 octobre 2020 dans le cadre de la supervision du scrutin du 18 octobre prochain, la mission des observateurs de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) s’est dépêchée chez le président de la Haute autorité de la communication (HAC), Boubacar Yacine Diallo.

Cette visite des observateurs de la CEDEAO a pour but de recueillir des informations utiles auprès de la HAC par rapport au monitoring des médias avant, pendant et après le processus électoral, en passant par la campagne présidentielle en cours, jusqu’au lendemain du scrutin programmé pour le 18 octobre prochain.

Le président de la HAC, Boubacar Yacine Diallo, qui s’est d’abord réjoui de cette visite, a fait un briefing sur le fonctionnement de son institution et des actions menées en tant que régulatrice des médias en cette période de campagne électorale.

S’agissant des dispositions prises par la HAC concernant la campagne électorale, le locataire du Palais du 25 août de rappeler : « Tout ce qui est interdit ce sont des injures, c’est la manipulation, ce sont des propos susceptibles d’anéantir l’unité nationale. Nous en sommes des gardiens et c’est la loi qui le veut ainsi. » Avant de déclarer : « Et nous avons été très heureux que les partis politiques l’aient compris très vite. Nous n’avons pas de plainte, et nous n’avons pas une plainte transmisse à la Cour constitutionnelle. »

Plus loin de mentionner : « Nous avons un centre de monitoring très moderne qui nous permet d’avoir des éléments à l’instant lorsque nous sommes saisis, c’est-à-dire que nous avons des machines qui enregistrent sans arrêt les programmes des radios et des télévisions qui se trouvent jusqu’au bout de la Guinée. Et si nous avons une plainte, il nous suffit simplement de mettre l’heure, le jour et le programme pour que nous puissions identifier l’élément, l’extraire et le mettre à la disposition des deux parties en conflit. »

A noter que 100 observateurs sont déployés par la CEDEAO en République de Ruinée dans le cadre du processus électoral dont le terminus c’est le 18 octobre prochain.

Elisa Camara

+224 654 95 73 22

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.