Présidentielle: ”le seul le cas d’erreur matériel a été constaté dans le PV de centralisation de Fria’’ (Cour constitutionnelle)

Print Friendly, PDF & Email

Comme annoncé, la Cour constitutionnelle a déclaré ce samedi, 7 novembre 2020, le candidat du RPG Arc-en-ciel, Alpha Condé vainqueur avec 59,50%. Par la voix du président de l’institution, Mohamed Lamine Bangoura, tous les recours formulés par des candidats ont été purement et simplement déclarés irrecevables.

« Sur la proclamation des résultats définitifs, considérant qu’en tant que juge de l’élection présidentielle, la Cour Constitutionnelle est investie de plein droit d’apprécier les résultats provisoires de la CENI. Qu’elle peut exercer son contrôle non seulement sur les éléments qui lui sont indiqués dans le requérant, mais également sur les tous les éléments qui peuvent avoir une influence sur les résultats. Que tel a été entre autre l’objectif de contrôle systématique pour rétablir les résultats de l’élection. Que cette méthode répond déjà aux griefs évoqués dans les différentes requêtes. Que seul le cas d’erreur matériel a été constaté dans le procès verbal de centralisation de la circonscription électorale de Fria où la CENI a attribué 10686 voix au candidat de l’UFDG au lieu de 10286 voix soit une majoration de 400 voix », dira-t-il, avant d’ajouter :

« Ainsi, il en résulte les suffrages et voix obtenus ci-après : Inscrit : 5 millions 367 mille 198 ; Votants : 4 millions 267 mille 594 ; Bulletins nuls : 168 mille 653 ; Soufrage exprimé : 4 million 099 mille 152 ; Taux de participation : 79,51%. Ont obtenu : Alpha Condé, candidat du RPG Arc-en-ciel : 2 millions 438 mille 815 voix, soit 59,50% ; Makalé Camara, candidate du Front pour l’Alternance nationale (FAN) : 29 mille 589 voix, soit 0,73% ; Makalé Traoré, candidate du Parti de l’Action Citoyenne par le Travail (PACT) : 29 mille 958 voix soit 0,72% ; Ousmane Doré, candidat du Mouvement National pour le Développement (MND) : 46 mille 235 voix, soit 1,13% ; Abdoulaye, candidat du Rassemblement pour la Renaissance et le Développement (RRD) : 19 mille 073 voix, soit 0,49%. Ibrahima Abe Sylla, candidat de la Nouvelle Génération pour la République (NGR) : 63 mille 676 voix, soit 1,55%. Mamadou Cellou Dalein Diallo, candidat de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG) : 1 million 372 mille 920 voix, soit 33,49%. Mandiouf Mauro Sidibé, candidat de l’Alliance des Forces pour le Changement (AFC) : 10 mille 362 voix, soit 0,25%. Ousmane Kaba, candidat du Parti des démocrates pour l’Espoir (PADES) : 48 mille 623 voix, soit 1,19%. Abdoul Kabèlè Camara, candidat du Rassemblement Guinéen pour le Développement (RGD) : 22 mille 507 voix, soit 0,55%. Laye Souleymane Diallo, candidat du Parti de Liberté et du Progrès (PLP) : 9 mille 619 voix, soit 0,23%. Boua Konaté, candidat de l’Union pour la Défense des Intérêts Républicains (UDIR) : 7 mille 544 voix, soit 0,18%. »

Poursuivant, il a tenu à préciser que considérant qu’au terme de l’article 41 de la constitution, l’élection du Président de la République est acquise à la majorité absolue des soufrages exprimés. « Considérant que sur 4 million 099 mille 152 soufrages exprimés, Monsieur Alpha Condé, candidat du RPG Arc-en-ciel a recueillie 2 millions 438 mille 815 voix, soit 59,50%, supérieur à la majorité requise, il convient donc de le proclamer élu dès le premier tour, Président de la République de Guinée au terme du scrutin du 18 octobre 2020.  Par ce motif, en la forme, ordonne la jonction des requêtes, déclare recevables les requêtes de Monsieur Ousmane Kaba, candidat du PADES, de Madame Makalé Traoré, candidate du PACT, de Monsieur Cellou Dalein Diallo, candidat de l’UFDG et Monsieur Ibrahima Abe Sylla, candidat de la NGR. Au fond, déclare tous les recours mal fondés et déclare régulier le scrutin du 18 octobre 2020… »

Youssouf Keita

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.