Présidentielle : l’UDD a-t-il sacrifié Bah Oury pour pouvoir soutenir Alpha Condé ? 

Print Friendly, PDF & Email

L’Union pour la Démocratie et le Développement (UDD), parti présidé par Jean Aimé Haba, est ce parti dont les responsables ont récemment éjecté Bah Oury à la présidence. L’UDD a choisi d’adhérer à la Coalition démocratique pour le changement dans la continuité (CODECC) qui soutient la candidature du Président de la République à l’échéance présidentielle du 18 octobre prochain.

Dans cet entretien accordé à Mediaguinee, Jean Aimé Haba revient sur les motivations du choix de son parti. Il se prononce également sur d’autres sujets d’actualité.

« L’UDD a des ambitions. On crée un parti politique pour prendre part aux joutes électorales. En 2019, on devait prendre part aux élections législatives. Malheureusement, il y a eu des incompréhensions au sein du parti. Cette fois-ci, nous avons décidé de prendre part à la présidentielle du 18 octobre prochain. Nous avons décidé, comme tout parti politique, d’appartenir à une plateforme donnée. C’est pourquoi après mûre réflexion, le bureau politique national s’est retrouvé par voie de décision démocratique pour adhérer à la CODECC pour la continuité. C’est une coalition qui soutient les actions du Président de la République », explique le président de l’UDD.  

Soupçonné d’avoir été manipulé par le pouvoir en place en acceptant d’éjecter Bah Oury, M. Haba répond : « Loin de là, je ne voudrais même plus parler de ce problème qui, pour moi, n’est plus d’actualité. Notre appartenance à la CODECC n’avait rien à voir avec le départ de Bah Oury. Il est un leader politique pour qui on a beaucoup de respect. Mais puisque nous ne nous sommes pas compris, chacun a suivi son chemin, et aujourd’hui, l’UDD est en train de construire un avenir. Nous ne devrions pas croiser les bras. Puisque nous faisons confiance au Président de la République, les gens peuvent raconter ce qu’ils veulent, mais chaque parti politique a sa tendance et son orientation en fonction de ses objectifs et de ses intérêts. L’UDD n’a subi aucune influence de qui que ce soit pour choisir sa ligne politique. C’est un parti rationnel qui sait ce qu’il veut. »

Les rapports entre l’UDD en tant que membre de la CODECC et la mouvance présidentielle sont des rapports cordiaux et politiquement essentiels, souligne notre interlocuteur. Et de renchérir : « Nous n’avons qu’un seul champion qui est le Pr Alpha Condé. »

Youssouf Keita

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.