Présidentielle/Ousmane Doré investi candidat du MND : ‘’nous allons ouvrir le plus vaste chantier de réhabilitation de l’école guinéenne…’’

Print Friendly, PDF & Email

A l’occasion de la convention nationale du parti Mouvement National pour le Développement (MND) ce samedi, 29 août à Conakry, l’ancien ministre de l’Economie Dr Ousmane Doré a été investi candidat par les militants et sympathisants de sa formation pour la présidentielle du 18 octobre prochain. Face à des représentants de partis politiques et représentants de la société civile, Dr Doré a exprimé sa gratitude à cet honneur qui lui a été fait. 

« L’émotion qui m’habite et m’étreint en ce moment est due à l’honneur que vous me faites en me demandant de représenter notre jeune parti, le Mouvement National pour le Développement à l’élection présidentielle du 18 octobre 2020. Je voudrais vous en remercier au-delà de toute expression et vous dire que c’est avec une profonde gratitude et une grande humilité que j’accepte votre nomination comme candidat du MND à la présidence de notre pays », a-t-il déclaré. 

Mesurant à sa juste valeur la portée historique et politique de cette charge qui lui est confiée, le candidat du MND est revenu sur les conditions d’une élection transparente. 

« Je me permets de rappeler les conditions sans lesquelles ma candidature n’aura aucune raison d’être, à savoir la transparence du processus électoral permettant à tous les citoyens de participer librement à ces élections, le respect de la vérité des urnes et des règles du jeu par tous les acteurs ; la non-violence pour assurer un scrutin apaisé et la non-ethnicisation du débat politique », dira-t-il. 

Conscient des défis auxquels il devra faire face une fois à la tête du pays, le président-candidat du MND affirme que « notre objectif est d’œuvrer inlassablement à apporter le développement véritable dans notre pays en amenant le peuple de Guinée à faire émerger de sa conscience collective le “Héros césarien” qui sommeille encore en lui. Le système de formation professionnelle et apprentissage qui forme en général selon les besoins en main œuvre de l’économie nationale, se trouve être le maillon faible du système éducatif guinéen. La forme du système éducatif est donc nécessaire pour véritablement résoudre la problématique de l’emploi jeune. Pour le MND, la mère de toutes les batailles est l’éducation complète de tous les Guinéens. Dans cette perspective, l’école guinéenne sera donc la priorité des priorités. Nous allons ouvrir le plus vaste chantier de réhabilitation de l’école guinéenne de l’ère post-indépendance. Le système éducatif guinéen sera repensé de fond en comble pour d’une part, le professionnaliser à outrance, d’autre part, pour le doter de “pôles d’excellence” afin d’en faire un système performant de sélection des cadres et des élites dont nous avons besoin pour prendre en charge notre administration publique, notre économie et le développement de notre pays. Nous allons massivement investir dans l’école tant dans la formation des formateurs, dans les infrastructures, que dans le contenu et supports pédagogiques. Nous accorderons une attention toute particulière au “statut enseignant” c’est-à-dire, que l’enseignant guinéen doit être le mieux payé des fonctionnaires. Il est important de signaler que nous plaiderons la création d’un fonds souverain de sauvegarde de l’école guinéenne, afin de mobiliser des ressources dont nous avons besoin pour pérenniser l’ambitieuse politique de restauration de notre système éducatif, l’ambitieuse politique de restauration de notre pays », promet-il.

Maciré Camara 

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.