Présidentielle : sous l’impulsion de Bakary Diaby, les jeunes de Ratoma pour une élection sans violences en Guinée

Print Friendly, PDF & Email

Pour une élection calme et dans la quiétude, la Coalition des jeunes leaders de Ratoma pour la paix, composée de jeunes de l’axe et du littoral, a organisé ce jeudi 1er octobre 2020, une grande manifestation au rond-point de Hamdallaye, en faveur de la paix et la quiétude sociale pour une élection débarrassée de toute violence.

La cérémonie présidée par l’ambassadeur de la paix, El Hadj Djériba Diaby, a connu également la présidence des forces de l’ordre venues annoncer leur soutien aux jeunes promoteurs de la paix dans la commune de Ratoma.

Dans son discours de circonstance, Souaréba Diaouné, porte-voix des jeunes organisateurs, a indiqué que : « La coalition des jeunes leaders de Ratoma pour la paix est résolument déterminée à mener de vastes activités au nom de la paix, la non-violence avant, pendant et après en faveur de la prochaine consultation électorale prévue pour le 18 octobre 2020. Cela se fera à travers la sensibilisation dans les médias, les réseaux sociaux ainsi que dans les quartiers les plus réputés de violences sociopolitiques de la commune de Ratoma en synergie avec les associations, les mouvements qui adhèrent à notre cause. (…). La coalition croit et rassure qu’une élection présidentielle sans violences sociopolitiques est bien possible. »

Invitant les jeunes de Ratoma à privilégier la paix et l’entente dans leur commune, l’ambassadeur de la paix en Guinée, El Hadj Djériba Diaby, genoux à terre, a plaidé pour le déroulement d’une élection sans violences ni morts d’hommes.   

« On connait comment commence une guerre mais, on ne connait jamais comment elle finit. Nous devons accepter de vivre ensemble, la Guinée est une famille. (…). Regardez avec ce rassemblement ici par exemple, est-ce que quelqu’un vous a jeté des cailloux ? Je réponds non, parce qu’on est en train de parler de paix et de cohésion sociale. Mais, à chaque fois qu’il y a élection en Guinée, tout le monde s’inquiète qu’il ait embrasement. Mais non, la Guinée ne peut pas finir à cause d’une élection, c’est le mauvais Guinéen qui doit finir. La Guinée elle, doit vivre dans la paix, l’amour et la transparence. Nous devons partager cet amour, parce que, c’est avec cet amour que nos parents ont gagné notre indépendance », a-t-il indiqué. Ajoutant « Je suis vraiment content de voir mes enfants, mes frères et mêmes mes fils s’engager pour qu’il n’y ait plus de mort ni de violence. Je vous en prie, faisons la paix. Je me mets à genoux devant le pays, les politiciens et devant les Guinéens. » Dira celui qui a œuvré pendant plusieurs années pour l’instauration d’une paix et d’un dialogue franc entre les acteurs impliqués dans la crise.

Parain de l’évènement, Bakary Diaby a dit sa joie relative à cette initiative. Soulignant ensuite que plusieurs actions sont en vue pour sensibiliser les citoyens de Ratoma sur le rôle de chacun à prêcher la paix où qu’il se trouve.        

« J’adresse toutes mes félicitations aux jeunes leaders de Ratoma, c’est-à-dire du littoral et de l’Axe pour avoir organisé cette mobilisation pour parler de paix. Aujourd’hui, nous ne parlons pas de politique. Promettez-moi de croire qu’il y aura zéro mort (Oui, répondent les jeunes). Ensemble, nous vaincrons. Je suis vraiment satisfait et fier de cette jeunesse. Nous allons organiser d’autres mouvements de sensibilisation dans les quartiers, les Ghettos. Nous allons sensibiliser partout pour qu’il y ait zéro mort avant, pendant et après l’élection présidentielle », a-t-il précisé. 

Habituellement, la commune de Ratoma est le théâtre de violences pendant les élections et d’autres mouvements politiques. Ces jeunes issus de la ‘’Coalition des jeunes leaders de Ratoma’’ disent être déterminés à passer porte-à-porte pour sensibiliser les citoyens pour une élection sans violences.  

Mohamed Cissé   

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.