Présumée lenteur et supposée présence massive des Guinéens de l’étranger dans les nominations de ministres : pourquoi voir le mal partout?

Print Friendly, PDF & Email

🛑Par Mandian Sidibé🛑PRÉSUMÉE LENTEUR ET SUPPOSÉE PRÉSENCE MASSIVE DES GUINÉENS DE L’ÉTRANGER DANS LES NOMINATIONS DE MINISTRES : POURQUOI VOIR DU MAL PARTOUT ?

SEULS DE RIDICULES AGITATEURS RONRONNENT, L’OPINION PUBLIQUE EST, QUANT ELLE, ENTIÈREMENT SATISFAITE DU COLONEL-PRÉSIDENT

Loin de toute velléité ou intention pour la facilitation de la compréhension et/ou de faire l’apologie de l’Homme que les Guinéens, dans leur majorité écrasante, n’ont pas tardé de qualifier à la fois de libérateur et de Messie, il est tout de même du devoir national, d’observer et de faire observer les qualités exceptionnelles de Son Excellence Monsieur le Président de la République, le Colonel Laye Madi pour les intimes, dans l’exercice de ses nouvelles fonctions présidentielles, qualités le distinguant nettement des tout premiers dirigeants que le pays a connus.

L »homme qui a le mérite de poser et de faire poser des actes républicains inédits à la faveur de son tempérament de caméléon, sous le sceau de l’adage populaire 《 Qui va lentement mais sûrement 》, dans la plénitude de la lucidité, de la sérénité à nulles autres pareilles, est à respecter, à féliciter, à encourager et à accompagner.

Respectueux des valeurs démocratiques sur lesquelles se fondent aujourd’hui les États et les Nations crédibles sur la scène internationale, le Colonel Mamadi Doumbouya, se refuse à verser dans la précipitation, à lancer dans l’arène nationale pour la conquête du bonheur des Guinéens, un futur collaborateur dont il ignore les qualités morales, physiques, intellectuelles et professionnelles. D’où cette nouvelle manière, cette nouvelle méthode d’évaluation et de nomination des membres du Gouvernement et les hauts cadres appelés à servir la Nation via des décrets présidentiels.

Dans cet exercice, rien n’est omis, du plus simple au plus général : la région naturelle, le genre, Guinéens de l’intérieur et Guinéens de l’étranger. Où est le crime ? Seuls les critères de compétences, de patriotisme et d’intégrité morale comptent pour Son Excellence Monsieur le Président de la République dans ses choix d’hommes. Tout le reste n’est que futilité.

Somme toute, évitons l’empressement, les critiques subjectives, la mauvaise foi et les mauvaises intentions. Acceptons courageusement d’enterrer nos égos pour faire éclore les nouvelles vertus correspondant à l’idéal de paix, de bonheur, de justice, de solidarité, de liberté vraie, de dignité et de grandeur d’âme que nous offre gracieusement et humblement Son Excellence Monsieur le Président de la République, le Colonel Mamadi Doumbouya.

Mandian SIDIBE
Journaliste, Ancien Directeur Général de la radio 《Planète FM 》.

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.