Primature : Bernard Goumou prend un acte pour geler les fonds de souveraineté

De sources concordantes, le séjour de Dr Bernard Goumou à la Primature risquerait de ne pas plaire à de nombreux cadres tapis dans l’ombre à cause dit-on de sa toute dernière décision impopulaire. Décision selon laquelle le nouveau locataire du Palais de la Colombe par intérim aurait gelé les fonds de souveraineté jusqu’à la fin de sa gestion intérimaire. Pour l’heure, seules les dépenses liées au fonctionnement seraient autorisées par Dr Bernard Goumou. 

Sur les véritables raisons de cet acte qui fait aujourd’hui courir beaucoup de bruits dans les couloirs du palais de la Colombe, plusieurs interprétations sont faites. 

Pour certains, le jeune ministre aurait peur de donner libre cours à des dépenses qui risqueraient de ternir son passage à la Primature et porter ainsi préjudice à sa réputation de bon manager et d’économiste rompu à la tâche. En un mot, Dr Goumou voudrait que ses mains restent propres durant son passage à la Primature, tout comme au ministère du Commerce, de l’Industrie et des PME, qu’il continue de gérer malgré ses lourdes charges à la primature.    

Pour d’autres, Dr Bernard Goumou voudrait une fois encore garder le cap en imprimant à la primature sa marque de bon gestionnaire et moralisateur des finances publiques, conformement à la volonté de son mentor, le colonel Mamadi Doumbouya, pour qui les dépenses de l’Etat doivent être motivées par des raisons d’interêt public et non personnel. Pour cette catégorie d’observateurs, le jeune Premier ministre par intérim veut transplanter à la primature, sa méthodologie guidée par la gestion transparente des fonds à lui alloués à son département de tutelle, c’est-à-dire au ministère du Commerce, de l’Industrie et des PME.

Pour une dernière catégorie d’observateurs, Dr Bernard Goumou serait guidé par un esprit de sagesse et d’humilité. Respecteux des anciens et de sa hiérachie, il ne souhaiterait pas fouiller dans les affaires de celui dont il assure l’intérim, à la différence de certains hauts cadres qui, une fois le dos tourné, cherchent à casser du sucre sur ton dos. Loin de vouloir compromettre qui que ce soit, il a l’humilité et la sagesse de ne nuire à personne.

Outre les actes forts posés dans son département de tutelle, Dr. Bernard Goumou a aujourd’hui à son actif, le climat de cohésion gouvernementale, avec à la clé, le travail d’équipe sur des dossiers transversaux, le sentiment d’écoute et le traitement rapide des dossiers. 

Dejà sous sa tutelle, une commission de rédaction du bilan du gouvernement de transition travaille d’arrache-pied en prélude à la célébration de l’an un du CNRD prévue le 05 septembre prochain. 

Toutes choses qui en disent long sur les capacités intellectuelles et mangériales de ce jeune, qui a acquis une solide expérience dans le privé. Il est en train de gérer, de façon intérimaire, le gouvernement de transition afin de répondre aux attentes des populations.

Idrissa CAMARA

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.