Problématique de l’électricité à Kankan: la lecture d’Abdoul Lah Sacko

Print Friendly, PDF & Email
Le problème de deserte en électricité porté par les populations de Kanakan ces derniers temps, est une conséquence des promesses sur fond de volonté politique, mais biaisée par l’opportunisme politique, le mauvais choix des cadres et l’impunité dans le secteur de lenergie en général. Donc au tant, on ne saurait soutenir des actes de violence de quelque nature que se soit dans des revendications légitimes des populations, au tant il n’y a aucun argument possible par des nouvelles promesses après dix (10) d’annonces d’investissements colossaux  de la part du gouvernement. Si la gouvernance Alpha Condé, par sa volonté politique exprimée pour l’amélioration de la déserte en électricité, avait su dépolitiser sa gestion du secteur à travers le choix des cardres sur fond de compétence, elle aurait eut aujourd’hui des résultats qui ferait de lui un véritable bâtisseur dont la voix va compter pour toujours dans la gouvernance du pays. Si la gouvernance Alpha Condé avait su générer avec rigueur toutes les ressources mobilisées en 10 ans et avec tolérance zéro contre l’impunité, elle serait aujourd’hui à l’abri des manifestations comme celles qui s’enregistrent actuellement à Kankan.
 Il y a des secteurs, comme celui de lenergie, qui peuvent apporter d’importants résultats politiques à l’homme politique, mais avec une gestion peu politicienne. S’il l’avait compris, il aurait réalisé aujourd’hui en 10 ans des micros barrage en hydroélectrique, voire même d’autres sources (comme le solaire photovoltaïque) à des endroits donnés, qui seraient entrain d’alimenter tous les chefs lieux des regions nécessiteuses, voir même les communes urbaines et des CR de grandes agglomération. En conclusion, nos conseils comme solution :
1. Pour le cas de Kankan, ce n’est pas d’autres promesses, mais c’est de trouver un moyen de donner de l’électricité aux populations et de façon pérenne. Tout de même, il faudra rappeler qu’à la moindre de violence ou d’actes de vandalisme, les populations vont souiller leurs légitimes revendications;
2. Pour le cas général,  traduisez votre volonté exprimée pour l’amélioration de la déserte en électricité entre autres par:
* Moins d’actions politiques, avec le choix judicieux des cadres pour la gestion du secteur,
* La gestion rationnelle des ressources d’investissement  et,
*  L’optimisation et la sécurisation des ressources internes mobilisables du secteur.
Abdoul Sacko
Acteur de la société civile, Ingénieur en électro,
Directeur Exécutif de l’ONG Afrique Énergies Rationnelles,
Consultant sur des questions de conflits et d’intégration des jeunes/femmes.

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.