Procès de Amadou Diouldé Diallo : « je suis désolé du comportement du Parquet » (avocat)

Print Friendly, PDF & Email

Après le renvoi du procès du journaliste et historien Amadou Diouldé Diallo à deux (2) semaines (le 28 avril 2021), les avocats constitués pour la défense du mis en cause déplorent cet état de fait. Au sortir de la salle d’audience du Tribunal de première instance de Dixinn, Me Alsény Aissata Diallo s’est exprimé au nom de ses pairs ce mardi 13 avril 2021.

« Nous sommes très déçus. Pour une infraction, même si elle est établie, le prévenu n’en court qu’une peine pécuniaire et non privative de liberté. Il ne devrait pas être mis sous mandat de dépôt. Ça, ils l’ont fait, nous sommes désolés. » 

Ce que ces avocats déplorent, c’est le fait que la loi ne prévoit pas des peines de privation des libertés et on le maintient en détention provisoire prolongée. « Bien qu’aucun fait n’ait été établi à son encontre, il n’a été administré aucune preuve imputable à notre client Amadou Diouldé Diallo, malgré tout cela, il demande encore à ce que le tribunal entre en condamnation du paiement de 5 millions de Gnf. C’est extrêmement grave. Nous, nous avons amené le tribunal à comprendre la nécessité de le libérer et ensuite de le mettre à notre disposition. Mais  vous avez vu le procureur, dans son élan, son optique de répression excessive, s’est opposé diamétralement et catégoriquement à cette demande. Je suis désolé du comportement du parquet. », a-t-il martelé.

Mamadou Yaya Barry

622266708

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.